L'amour à l'âge de l'individualisme

par Fabrice Sabolo

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Chantal Delsol.

Le président du jury était Olivier Rey.

Le jury était composé de Éric Fiat.

Les rapporteurs étaient Jean-François Mattéi.


  • Résumé

    La relation d'amour vécue au sein du couple et de la conjugalité a connu, sous l'essor de l'individualisme, de profonds changements. L'individualisme, manière d'être au monde et de se rapporter aux autres, a ainsi induit de nouvelles façons de vivre l'amour. En partant d'un contexte précis – notre millénaire naissant –, cette thèse s'efforce de dégager quelques-uns des grands enjeux philosophiques touchant les relations amoureuses aujourd'hui, pour proposer ensuite une analyse détaillée de l'amour et de son rapport à la personne, et tenter par là de répondre aux questions qui se posent désormais. La première partie est donc essentiellement descriptive et aporétique. Elle débute par une brève analyse historique et conceptuelle de l'individualisme, qui permet de préciser le sens général de cette notion, à partir d'auteurs tels que Louis Dumont, Marcel Gauchet, Alain Renaut, Benjamin Constant, Alexis de Tocqueville… C'est ainsi que l'on introduit la distinction entre l'individualisme « politique » (qui marque la naissance de l'individualisme) et l'individualisme « narcissique », qui en est la continuation et l'imprégnation dans nos mœurs quotidiennes, notamment à travers la société de consommation. Une fois ces prémisses posées sont étudiées les conséquences de l'individualisme narcissique sur le couple, les relations amoureuses et conjugales. Cette partie s'appuie plus particulièrement sur les travaux de sociologues (François de Singly, Jean-Claude Kaufmann, Zygmunt Bauman, Gilles Lipovetsky, Christopher Lasch…). Sont abordés notamment les points suivants : le conflit entre l'amour et la liberté individuelle des conjoints ; le contrat amoureux ; la sculpture du couple à partir du projet des conjoints ; le choix amoureux (sa difficulté, sa fragilité, ce qui le conditionne…) ; les amours fusionnel et fissionnel ; l'influence de la société de consommation sur l'amour et le couple ; les approches matérialistes de l'amour. L'objectif de cette première partie, largement nourrie d'écrits sociologiques, n'est pas tant de donner une description du couple contemporain que de dégager, à travers les tensions qui s'y manifestent, les principales questions philosophiques qu'il pose, pour proposer ensuite un cheminement philosophique apportant des éléments de réponse. La deuxième partie, qui ouvre le travail d'analyse et de compréhension de l'amour en lui-même, s'articule autour des visions platonicienne et aristotélicienne de l'amour-éros et l'amour-philia. Elle a pour but de montrer que la vision platonicienne continue d'imprégner notre rapport à l'amour, notamment à travers la fusion et le sentiment amoureux. Pour ce faire, elle commence par étudier les textes de Platon relatifs à l'éros, pour voir ensuite, avec José Ortega y Gasset, puis Denis de Rougemont, combien l'amour est encore compris et appréhendé à partir de cette approche. Puis elle introduit la notion d'amour d'amitié, comme une réponse possible à cette première vision. C'est ainsi qu'elle considère l'analyse que propose Aristote de la philia, et s'efforce de montrer son actualité. La troisième partie, qui poursuit les investigations de la deuxième, commence par analyser les trois grandes formes de l'amour qui habitent l'homme : l'amour instinctif, l'amour sensible et l'amour spirituel, dit « personnel ». Sur cette base-là, elle poursuit sur une analyse de l'amour d'amitié, non plus chez Aristote, mais à partir de l'expérience. À l'occasion de l'étude de ses grandes dimensions (le réalisme de l'amour, le premier amour, l'intention, le choix, la liberté en amour, la fidélité…), sont proposées des réponses aux questions posées dans la première partie. C'est ainsi que l'on présente l'amour d'amitié comme une réponse et une alternative possibles à l'approche individualiste de l'amour, qui voit dans ce dernier une relation contractuelle basée sur un partage d'intérêt.

  • Titre traduit

    Love in the age of individualism


  • Résumé

    Love in the age of individualism - [Summary by Reverso] The relation of love lived within the couple and within the conjugality knew, under the development of the individualism, the deep changes. The individualism, the way of being to the world and to relate to the others, so led(inferred) new manners to live love. By leaving of a precise context - our rising millennium-, this thesis(theory) tries hard to clear(release) some of the big philosophic stakes affecting(touching) the affairs today, to propose then a detailed analysis of love and its report(relationship) to the person, and try there to answer questions that arise from now on.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.