L’autogestion pédagogique en SEGPA, une voie pour l’autodidaxie

par Thierry Ducrot

Thèse de doctorat en Sciences de l’éducation

Sous la direction de Hélène Bézille-Lesquoy.

Le président du jury était Christiane Montandon.

Le jury était composé de Hélène Bézille-Lesquoy, Christian Verrier.

Les rapporteurs étaient Rémi Hess, Marie-Anne Hugon.


  • Résumé

    En 1791, Condorcet place l’autodidaxie au coeur de son projet d’instruction. Il souhaite donner à chaque citoyen, et en particulier à ceux qui n’ont pas la chance de naître dans un milieu aisé, les moyens de s’instruire par soi-même. L’autodidaxie s’inscrit chez Condorcet dans une triple visée : compensatoire, émancipatoire et autonomisante. L’école doit apprendre à apprendre à se former tout au long de la vie. L’autodidaxie nécessite un apprentissage et le maître doit être un accompagnateur de ce processus. Malheureusement, son projet n’aboutit pas.Quelque deux siècles plus tard, l’autodidaxie est remise au goût du jour et invoquée comme nécessité pour s’adapter en permanence à notre société contemporaine où les savoirs sont devenus un enjeu socio-économique important et pour répondre au contexte de crise des institutions éducatives.Cette thèse est le résultat d’une expérience pédagogique menée durant six années, au collège Evire, en Haute-Savoie. Elle se propose d’explorer les effets d’une pédagogie autogestionnaire visant à favoriser une posture autodidacte chez des élèves en grande difficulté et en échec scolaire, orientés au collège en classe de SEGPA. L’autogestion est alors conçue comme un dispositif pédagogique cherchant à concrétiser les orientations de Condorcet. Cette étude de l’autodidaxie en milieu scolaire a permis de mettre en lumière les richesses et les limites d’une telle pédagogie en fonction des dispositifs institués ou instituants et des modalités d’accompagnement.Mots-clés

  • Titre traduit

    The educational self-management in SEGPA, a way for self-learning


  • Résumé

    In 1791, Condorcet set the self-directed learning at the heart of his education project. He wishes to give every citizen, and in particular to those who are not lucky enough to be born in wealthy families, the means to educate by oneself. For Condorcet, self-directed learning has a triple aim: compensatory, emancipatory and empowering. The school must teach to learn how to educate oneself throughout life. Self-directed learning requires a learning process and the schoolmaster has to be a guide to this process. Unfortunately, his project does not succeed.Some two centuries later, the self-directed learning is being brought up to date and cited as a need to constantly adapt to contemporary society in which knowledge has become an important socio-economic issue as well as a need to respond to the crisis of educational institutions.This thesis is the outcome of an educational experiment that has been conducted for six years in Evire middle school, Haute-Savoie. It will explore the effects of self-education to promote self-taught posture among pupils who are struggling and whose counselling is targeted to secondary school SEGPA classes. Self-directed learning is conceived as an educational device embodying the guidance of Condorcet. The study of self-directed learning in schools has helped to highlight the richness and limitations of such a pedagogy depending on established or establishing plans and ways of supporting them.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.