Impact de la corpulence masculine et de la nutrition maternelle sur les fonctions de reproduction masculine

par Charlotte Dupont

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Rachel Rosenzweig-Levy et de Pascale Chavatte-Palmer.

Soutenue en 2013

à Paris 13 .


  • Résumé

    Le surpoids et l’obésité, dont la prévalence augmente régulièrement depuis quelques décennies, ont un impact négatif sur les fonctions de reproduction masculine. De plus, le concept de DOHAD suggère que l’environnement très précoce pourrait programmer à long terme la fertilité d’un individu. L’objectif de cette thèse est d’évaluer, d’une part, la relation entre l’obésité et les paramètres spermatiques, d’autre part, l’influence de l’environnement maternel et du développement néonatal sur les fonctions de reproduction masculine. Dans une étude incluant 300 hommes infertiles, nous avons observé un impact négatif de l’obésité sur l’intégrité de l’ADN spermatique. L’obésité abdominale, évaluée par impédancemétrie et mesure du tour de taille, semble également impacter sur la qualité spermatique. Nous n’avons cependant pas observé d’influence du surpoids ou de l’obésité sur la capacité des spermatozoïdes à se fixer à la zone pellucide. Nous rapportons aussi l’histoire de 6 patients infertiles présentant une obésité abdominale et une augmentation de la fragmentation de l’ADN spermatique. Après quelques mois de prise en charge hygiéno-diététique, une diminution ciblée de l’obésité abdominale et une amélioration de l’intégrité de l’ADN spermatique et du bilan hormonal ont été observées. Les 6 couples ont par la suite obtenu une grossesse et la naissance d’un enfant en bonne santé. Concernant l’impact de la croissance in utero sur les paramètres spermatiques masculins, nous avons observé une corrélation négative entre le poids de naissance et le nombre total de spermatozoïdes, ainsi qu’une corrélation positive entre le poids de naissance et la fragmentation de l’ADN spermatique. Une étude chez le lapin nous a permis d’observer un impact négatif de l’hyperlipidémiehypercholestérolémie maternelle sur le poids des testicules et des épididymes des lapins adultes et sur les concentrations en testostérone, montrant ainsi l’importance de l’alimentation maternelle dans le développement des fonctions de reproduction masculine. Ces résultats confirment l’importance de la corpulence des hommes dans la prise en charge de l’infertilité. Les effets néfastes de l’obésité, simplement définie par l’IMC, ou de l’obésité abdominale, définie par une augmentation du tour de taille, pourraient être réversibles avec une prise en charge adaptée. L’alimentation de la mère pendant la grossesse semble également être un facteur important pour la programmation de la fertilité à long terme. Ce travail s’inclut dans un large projet, qui prend en compte l’origine multifactorielle de l’infertilité et nécessite une prise en charge multidisciplinaire très précoce du couple.

  • Titre traduit

    Impact of male body composition and maternal nutrition on male reproductive functions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (271 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 200-225

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2013 079
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.