Social Position, Psychosocial Exposures at Work and Health in Europe

par Stefanie Schütte

Thèse de doctorat en Epidémiologie

Sous la direction de Isabelle Niedhammer.

Le président du jury était Denis Hémon.

Le jury était composé de Isabelle Niedhammer, Denis Hémon, Richard Peter, Töres Theorell, Irene Houtman.

Les rapporteurs étaient Richard Peter, Töres Theorell.

  • Titre traduit

    Position sociale, expositions psychosociales au travail et santé en Europe


  • Résumé

    Les expositions psychosociales au travail restent un problème de santé publique important en Europe. Il est nécessaire d'étudier le rôle de ces expositions dans l'association avec la santé en explorant les différences selon le genre, la position sociale et le pays. Le rôle de ces expositions dans l'explication des inégalités sociales du bien-être est presque inexploré. À ce jour, les concepts émergents d'expositions psychosociales au travail ont été souvent négligés.À l’aide des enquêtes européennes sur la qualité de vie 2007 (17 005 travailleurs) et sur les conditions de travail 2010 (33 443 salariés), les résultats ont montré que les inégalités sociales de santé perçue et du bien-être persistent en Europe. L'ampleur de ces inégalités diffère selon le genre et est plus élevé dans les pays qui ne sont pas dans l'Union européenne. Une forte demande psychologique, des faibles récompenses et une mauvaise conciliation travail-famille sont des facteurs de risque pour la santé perçue dans le modèle ajusté complet. Un certain nombre des facteurs psychosociaux au travail ont montré des associations significatives avec un faible bien-être. Presque aucune différence selon le genre, la profession et le pays n’a été trouvée dans ces associations pour les deux marqueurs de la santé. Les facteurs psychosociaux au travail contribuent à réduire les inégalités sociales de bien-être de 97% et plus selon le genre et la profession. Parmi eux, les facteurs liés à l’influence et au développement des compétences jouent un rôle important.Le genre, la position sociale et une grande variété de facteurs psychosociaux au travail doivent être considérés de manière plus complète dans les futures recherches et politiques de prévention. Les résultats de cette thèse pourraient être utilisés comme un élément fondamental pour mettre en œuvre des politiques de prévention au niveau européen.


  • Résumé

    Psychosocial work exposures remain a public health issue in Europe. There is a need of studying the role of these exposures in the association with health outcomes exploring differences according to gender, social position and country at the same time. The role of these exposures in the explanation of social inequalities in well-being is almost unexplored. To date emergent concepts of psychosocial work exposures have been often neglected. Using European data coming from the European Quality of Life Survey 2007 (17005 workers) and the European Working Conditions Survey 2010 (33443 employees), the results showed that social inequalities in self-reported health (SRH) and well-being remain in Europe. The magnitude of these inequalities differed according to gender and was higher in countries that are not in the European Union. High psychological demands, low reward and work-life imbalance were risk factors for poor SRH in the full-adjusted model. A number and variety of psychosocial work factors showed significant associations with poor well-being. Almost no differences according to gender, occupation and country were found in the associations with both health outcomes. Psychosocial work factors reduced social inequalities in well-being by 97% and more according to gender and occupation studied. Factors related to influence and development at work played a substantial role.Gender, social position and a variety of psychosocial work factors should be considered more comprehensively in future research and policies. Findings of this thesis could be used as a fundamental element in implementing health prevention policies at a European level.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.