Déterminants de l’évolution à court terme des soins hospitaliers et du devenir à long terme dans l’anorexie mentale sévère

par Hélène Roux

Thèse de doctorat en Santé Publique - Epidémiologie

Sous la direction de Nathalie Godart.

Soutenue le 22-04-2013

à Paris 11 , dans le cadre de École doctorale Santé publique (2000-2015 ; Paris) , en partenariat avec Troubles du comportement alimentaire de l'adolescent (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Bouyer.

Le jury était composé de Nathalie Godart, Jean Bouyer, Catherine Arnaud, Philippe Jeammet, Alain Jourdan.

Les rapporteurs étaient Catherine Arnaud, Philippe Jeammet.


  • Résumé

    L’anorexie mentale est une pathologie affectant à la fois la santé mentale et la santé physique. Les formes les plus sévères alors qu’elles nécessitent des soins hospitaliers longs, ont un taux d’échappement aux soins très élevé (20% des adolescents et 60% des adultes) et sont celles présentant le plus mauvais pronostic. Or cet échappement aux soins (ou sortie prématurée) génère à la fois des rechutes et une chronicisation. Si le devenir à long terme de ces patients est documenté, les études centrées sur les formes les plus sévères sont peu nombreuses, et parmi elles, celles prenant en compte simultanément les aspects somatiques et psychiques de leur évolution sont quasi inexistantes. C’est pourquoi, après une mise au point sur les données épidémiologiques, concernant l’anorexie mentale, nous avons choisi de centrer notre travail de thèse sur d’une part la recherche de facteurs expliquant l’échappement aux soins, et pouvant devenir des cibles thérapeutiques, et d’autre part le devenir physique et psychique de ces sujets dix ans après une hospitalisation.La première étude portant sur 180 patients issus de dix centres français prenant en charge des patients anorexiques sévères, s’est appuyé sur une étude d’épidémiologie clinique prospective multicentrique appelée EVALHOSPITAM. Notre objectif était d’identifier des facteurs prédictifs de l’échappement prématuré aux soins lors d’une hospitalisation pour anorexie mentale. En effet, la prise en compte de tels facteurs dès l’admission permettrait peut-être de diminuer l’échappement prématuré aux soins en cours d’hospitalisation, et par là contribuerait à améliorer le pronostic de ces sujets. La seconde étude expose les résultats d’une étude de devenir de ces patients hospitalisés à l’adolescence neuf années en moyenne après une hospitalisation. Notre travail se centre sur le devenir somatique à long terme de patients ayant souffert d’anorexie mentale, son lien avec le devenir psychique et une comparaison avec un échantillon issu de la population générale de même âge et de même sexe.

  • Titre traduit

    Outcome of severe anorexia nervosa at short and long term


  • Résumé

    Anorexia nervosa is a disease that affects both mental and physical health. The most severe forms as they require long hospital care, with a drop-out rate very high (20% of adolescents and 60% of adults) are those with the worst prognosis. But this drop-out (or early exit) generates both relapse and a chronicisation. If the long-term outcome of these patients is documented, studies focusing on the most severe forms are few, and among them, those taking into account both the somatic and psychic aspects of their outcome are almost nonexistent. That’s why, after focusing on epidemiological data on anorexia nervosa, we chose to focus our thesis on first the search for factors explaining the drop-out and may become therapeutic targets, and second the physical and psychological outcome of these subjects ten years after hospitalization.The first study of 180 patients from ten centers taking care of severe anorexic patients, relied on a prospective clinical multicenter epidemiological study called EVALHOSPITAM. Our objective was to identify predictors of drop-out during hospitalization for anorexia nervosa. Indeed, taking into account such factors upon admission might help reduce drop-out during hospitalization, and thus help to improve the prognosis of these subjects.The second study presents the results of an outcome study of patients hospitalized during adolescence on average nine years before. Our work focuses on the somatic outcome of long-term patients who suffered from anorexia nervosa, its link to psychiatric outcome and finally a comparison with a sample from the general population of the same age and sex.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?