Interactions cytokiniques dans le microenvironnement inflammatoire : analyse à large échelle de la réponse aux Interférons de Type I lors la de polarisation des Lymphocytes T auxiliaires

par Maxime Touzot

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Vassili Soumelis.

Soutenue le 27-03-2013

à Paris 11 , dans le cadre de Ecole doctorale Cancérologie : Biologie, Médecine, Santé (2000-2015 ; Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) , en partenariat avec Immunité et cancer (Paris) (laboratoire) , Biologie intégrative des cellules dendritiques et des cellules T chez l'homme (équipe de recherche) et de Immunité et cancer (laboratoire) .

Le président du jury était Xavier Mariette.

Le jury était composé de Vassili Soumelis, Xavier Mariette, Lars Rogge, Valérie Julia, Denis Thieffry.

Les rapporteurs étaient Lars Rogge, Valérie Julia.


  • Résumé

    Les interférons de Type I (IFN) sont des cytokines produites par les cellules en réponse à une infection virale. Les IFNs ont des effets pleïotropiques et parfois paradoxaux, protecteur ou néfaste pour l’immunité Innée ou adaptative. Certains facteurs intrinsèques (type cellulaire) peuvent expliquer une partie ces discordances. Mon travail de thèse s’est intéressé à l‘effet du microenvironnement cytokinique sur la réponse IFN. En utilisant des analyses à large échelle, nous avons étudié la réponse IFN dans 4 contextes de polarisation des lymphocytes T auxiliaires (Th). Nous avons identifié 1/ un programme de transcription conservé et 2/ une réponse IFN flexible, modulant spécifiquement les principales fonctions des Th (cytokines, chemokines) en fonction du contexte polarisant. La réponse antivirale apparait aussi flexible avec une moins bonne protection des Th2 et Th17 contre l’infection par HIV-1et HIV-2. Nos résultats suggèrent que l’environnement cytokinique contrôle en partie la réponse IFN et peut ainsi moduler cette dernière dans différents contextes physiopathologiques.

  • Titre traduit

    Modulation of cytokine response by microenvironment : large-­scale analysis of Type IFN response during Human T Helper cells differentiation


  • Résumé

    Type I IFN (IFN) are innate cytokines produced by host cells during viral infection. Ithas pleiotropic and sometimes opposing, protective or detrimental effects, on both innateand adaptive immunity that remain poorly understood. Parts of IFN response may be explain by intrinsic effect (cell-­‐specificity). My thesis was focused on the effect of the microenvironment, as present during T Helper cell differentiation, on IFN response. Using a systems level approach, we studied IFN responses during Four Human T Helper cell differentiation. We identified 1/ a conserved IFN-­‐induced transcriptional program comprising mostly antiviral genes 2/ a flexible IFN response, leading to a different pattern of chemokine and cytokine induction by IFN in distinct Th environments. Antiviral response was also flexible with a lesser protection to HIV-1 and HIV-2 infection in Th2 and Th17 contexts. Our in vitro results suggested that environmental control might shape the effects of IFN in different physiopathological contexts.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud 11. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.