L’identité de l’enseignant-e : un processus de subjectivation en perpétuel ajustement : entretiens cliniques de recherche d’orientation psychanalytique menés auprès de professeurs des écoles

par Anne Bastin

Thèse de doctorat en Sciences de l’éducation

Sous la direction de Philippe Chaussecourte.

Soutenue en 2013

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette recherche, menée selon une approche clinique d’orientation psychanalytique en sciences de l’éducation, part du postulat de l’existence d’une réalité psychique et de phénomènes inconscients au sens freudien. L’auteure tente de saisir les processus psychiques en jeu entre les parts personnelle et professionnelle de l’identité de l’enseignant-e. Le langage tenant une place fondatrice dans la construction identitaire ainsi que dans les liens intersubjectifs et intrapsychiques, elle choisit de conduire des entretiens cliniques de recherche. Elle a rencontré deux fois, à trois années scolaires d’intervalle, des professeurs des écoles. Ce dispositif, construit sur la durée, donne une place de choix à la prise en compte des différentes temporalités qui se croisent ainsi qu’aux analyses contre-transférentielles de la chercheure. Ainsi, au travers d’une écoute attentive des paroles, de l’énonciation, des rires, des mouvements d’impatience et des silences des personnes interviewées surgissent des portraits singuliers. La première partie de l’étude précise le cadre théorique, éthique et méthodologique adopté. La deuxième partie est consacrée aux entretiens. Les hypothèses interprétatives sont tissées au cœur de chaque analyse de discours. Enfin, une analyse transversale met en perspective l’ensemble de l’étude et indique quelques pistes de recherche qui pourraient être poursuivies.

  • Titre traduit

    The teacher’s identity : a process of subjectivation in perpetual adjustment : research interviews conducted from a psychoanalytically-oriented perspective with primary school teachers


  • Résumé

    This research is undertaken from a psychoanalytically-oriented perspective in the field of Education studies. It is based on Freud’s postulation of the existence of psychical reality and unconscious phenomena. The author tries to understand how the personal and professional dimensions of a teacher’s identity are intertwined. Considering language to be one foundation of the construction of identity as well as of the intersubjective and intrapsychic links, the author has conducted face to face interviews. She has met primary school teachers twice, separated by three school years. Conducted in confidence, this research model takes into consideration changes over time as well as the researcher’s counter-transferencial analyses. Through the researcher’s active listening and attention to the words, enunciation, laughter, movements of impatience and silences of the interlocutor, unique portraits appear. The first part of the dissertation specifies the theoretical, ethical and methodological framework adopted by the author. The second part is dedicated to the research interviews. All interpretations assumed by the researcher are woven throughout each discourse analysis. A final analysis puts the study into perspective and indicates research directions that might merit further consideration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (449 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.339-356.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T13 PA10-213
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.