Piotr Kowalski (1927-2004) : l'artiste chercheur et ses outils d’art

par Oriane Villatte

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Thierry Dufrêne.

Le président du jury était Pascal Rousseau.

Le jury était composé de Thierry Dufrêne, Pascal Rousseau, Jean-Christophe Bailly, Itzhak Goldberg.

Les rapporteurs étaient Pascal Rousseau, Jean-Christophe Bailly.


  • Résumé

    La pratique artistique de Piotr Kowalski (1927-2004) est singulière. Mathématicien, scientifique puis architecte, Piotr Kowalski s’oriente dès les années soixante vers la sculpture et créé des outils d’art qui matérialisent des lois physiques ou de pensée. Ses « machines à faire des vierges » agissent sur le spectateur comme principe cognitif en proposant d’expérimenter directement une connaissance. La démarche de Piotr Kowalski rompt avec l’idée romantique de l’artiste isolé dans son atelier. Convaincu que la sculpture doit produire avec les moyens contemporains, il travaille dans les usines et les laboratoires où il met au point des procédés innovants. Cette attitude réconcilie l’art, la science et la technique. La carrière de Piotr Kowalski est emblématique de quarante années de création et de bouleversements institutionnels. Exposés dans les établissements les plus prestigieux (la Kunsthalle de Berne, le Musée Guggenheim, le Stedelijk Museem, le Moderna Musset, le Musée national d’Art moderne), Piotr Kowalski participe en parallèle aux grandes transformations du paysage artistique français (Beaubourg, la Cité des sciences et de l’industrie, la Défense, les villes nouvelles). À travers un parcours chronologique thématisé, cette monographie critique tend à rétablir l’importance d’une œuvre trop souvent réduite à la thématique art et science ou pire à de l’art technologique. La thèse présente le premier catalogue raisonné comprenant les projets d’œuvres non réalisées.

  • Titre traduit

    Piotr Kowalski (1927-2004) : the reseacher artist and his art tools


  • Résumé

    Piotr Kowalski’s (1927-2004) artistic approach is a distinctive body of work. Mathematician, scientist and then architect, Piotr Kowalski focuses from the 60s on sculpture and creates “art tools” materializing laws of physics or ways of thinking. His “virgins maker machines” influence the cognitive part of the viewers by directly experimenting a knowledge. Piotr Kowalski’s approach breaks with the romantic idea of the lonely isolated artist in his workshop. Convinced that sculpture must be made with contemporary means, he works in factories and laboratories, where he implements innovative processes.This attitude enable to bring together art, science and technical knowledge. Piotr Kowalski’s career is the symbol of fourty years of creation and institutional changes. Exhibited in the most prestigious institutions (Kunsthalle in Bern, Guggenheim Museum, Stedelijk Museem, Moderna Musset, Musée National d’Art Moderne), Piotr Kowalski also takes part in the great changes of the French art landscape (Beaubourg, la Cité des sciences et de l’industrie, la Défense, les villes nouvelles). Through a themed timeline experience, this critical monograph tends to restore the importance of his work, often reduced to themed art and sciences, or even worth to technological art. The thesis presents the first catalogue raisonné including his non finalized work projects.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.