La commémoration du 11 Novembre à Paris : 1919-2012

par Vincent Auzas

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Henry Rousso et de Bogumil Jewsiewicki-Koss.

Le président du jury était Annette Becker.

Le jury était composé de Henry Rousso, Bogumil Jewsiewicki-Koss, Annette Becker, Patrick Garcia, Jocelyn Létourneau.

Les rapporteurs étaient Patrick Garcia, Jocelyn Létourneau.


  • Résumé

    En 1919, la France sort d’une guerre au cours de laquelle elle a subi des pertes humaines jusque-là inimaginables. L’État est alors amené à inventer de nouveaux outils pour faire face au deuil et au traumatisme. C’est l’un d’entre eux, le 11 Novembre, que cette thèse a interrogé dans sa dimension parisienne de 1919 à 2012. Les archives administratives, les comptes rendus des débats parlementaire et la presse quotidienne ont d’abord permis de se pencher sur l’invention d’une commémoration qui, si elle prend forme au cours d’un débat politique intense, se caractérise surtout par la mise en scène d’éléments intégrés dans le patrimoine matériel et immatériel de la Nation lors de la sortie de guerre autour desquels les organisateurs déploient un rituel de circonstance : la minute de silence. Filmée de sa création à 2012, la commémoration du 11 Novembre a aussi été étudiée, pour chaque époque, à travers le prisme des images animées.

  • Titre traduit

    The commémoration of the Armistice Day in Paris : 1919-2012


  • Résumé

    In 1919, France is emerging from a war in which she suffered a number of casualties previously unimaginable. The State is then brought to invent new tools to deal with the trauma of war and grief that affects society. Among them, the commemoration of the Armistice of November 11, 1918 has crossed the century and persists as a major event despite the disappearance of the last veterans of the Great War. This thesis focuses on the national ceremony on November 11, held annually since 1922 in Paris. It aims first to look at the genesis of a commemoration, which was established after an intense political debate. The commemoration was organized around specific old and new rituals : the flags of the regiments disbanded and the unknown Soldier, or the minute of silence). This elements that became permanent emphasized the mournig dimension of the commemoration. Filmed from 1923 to 2012, the commemoration of November 11 has also been studied through the prism of the images broadcasted in the medias.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 02-01-2018

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.