Montaigne, Spinoza, Feuerbach : l’homme en question

par Raphaël Chappé

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Christian Lazzeri.

Soutenue en 2013

à Paris 10 .


  • Résumé

    Nous partons du contraste entre l’anti-humanisme théorique d’Althusser (contre notamment Feuerbach) et certaines analyses plus récentes de l’« aliénation » (notion qui fut contestée par Althusser, en tant qu’elle renverrait à « l’humanisme », réduit à la reconnaissance d’un sujet maître de soi). Pour éclairer les enjeux de cette tension, nous prenons pour objet d’étude trois auteurs qui se démarquent de ce paradigme « humaniste » dominant au sein de la modernité : Montaigne, Spinoza, Feuerbach. Cherchant à établir qu’ils forment une ligne historico-philosophique, nous montrons qu’entre leurs pensées il existe des voies de passage historiques et d’importantes analogies. Leur façon même de se détacher, respectivement, des doctrines de la « dignité », de la « distinction réelle » de Descartes ou des variantes du sujet de l’idéalisme allemand, autorise la comparaison. C’est toujours sur fond de séparation de la philosophie d’avec la théologie que ces pensées se composent, tout à la fois, d’une perspective anti-humaniste et d’un souci de constituer une anthropologie naturelle. Si l’homme demeure au centre du discours, il ne s’agit pas du sujet de « l’humanisme ». Le travail consistant à rendre l’homme naturel contribue, à chaque fois, à défaire ce dernier de ses prérogatives traditionnelles et à libérer un espace pour concevoir l’aliénation. Nous découvrons que ces auteurs, qui ont mis passions et sensibilité au centre de l’homme, satisfont à deux injonctions apparemment contradictoires : d’un côté, le test anti-humaniste et, de l’autre, la nécessité d’aller vers un concept de l’aliénation, dans la protohistoire duquel ils s’inscrivent.

  • Titre traduit

    ˜ œQuestioning the notion of mankind : Montaigne, Spinoza, Feuerbach


  • Résumé

    I take as my starting point Althusser’s theoretical anti-humanism (directed in particular against Feuerbach) and more recent analyses on alienation, a notion that was precisely contested by Althusser insofar as it refers to humanism understood as the recognition of a subject that is self-determining. In order to shed light on what is at stake in this tension, I examine the positions of three philosophers who differentiate themselves from this “humanist” paradigm that has held a dominant position in the modern era: Montaigne, Spinoza, Feuerbach. I seek to establish that they form a historico-philosophical line and that there are historical pathways and important analogies between them. The very way they distinguish themselves respectively from doctrines of human “dignity,” from Descartes’ “real distinction,” and from the different varieties of subjectivity in German idealism entitles me to draw the comparison. These converging positions are always built on the background of a separation between philosophy and theology and are made up of both an anti-humanist perspective and a concern for constituting a natural anthropology. If man remains at the center of their discourses, they are not dealing any more with “humanist” subjectivity. Naturalizing man contributes each time to depriving him of his traditional prerogatives and to making room for conceiving what alienation amounts to. I reach the conclusion that these authors, who have put passions and sensibility in the core of man, satisfy two apparently contradictory requirements: the anti-humanist test, and the required elaboration of a concept of alienation to which they belong from a proto-historical point of view.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (734 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.674-729.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T13 PA10-164
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.