Du bidonville à la cité : les trois âges des luttes pro-immigrés : une sociohistoire à Nanterre (1957-2011)

par Victor Collet

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Annie Collovald.

Soutenue le 06-12-2013

à Paris 10 , dans le cadre de École Doctorale de Droit et de Science Politique (Nanterre) .

Le président du jury était Stéphane Beaud.

Le jury était composé de Annie Collovald, Stéphane Beaud, Guillaume Courty, Olivier Fillieule, Sandrine Lefranc, Olivier Masclet.

Les rapporteurs étaient Guillaume Courty, Olivier Fillieule.


  • Résumé

    Fin des années 1950. Nanterre, terre communiste et d’immigration. Terre de luttes. La politisation ouvrière et communiste rencontre la guerre d’Algérie et les bidonvilles où vivent des milliers d’Algériens, de Marocains et de Portugais. A l’éloignement municipal avec ces Nanterriens venus d’ailleurs et au traitement exceptionnel infligé à ces derniers répond la naissance d’une cause des étrangers. Cette thèse explore les différents « âges » de cette cause, en les liant au cadrage public du problème par la municipalité. L’histoire sociale et l’action collective de longue durée examinent ces luttes de l’immigration souvent oubliées, depuis les bidonvilles à l’engagement dans les cités aujourd’hui, et interrogent les rapports entre champ politique et mouvement social. Déportant le regard, la sociohistoire montre l’écart entre passé et présent, pensable et possible : de l’inventaire des problèmes par les pionniers chrétiens, de l’hybridation des luttes dans l’après 68 radicalisant la cause des « travailleurs immigrés » à gauche, à son éclatement actuel en autant d’engagements particuliers – socioculturel et de cité, pour une mémoire positive de l’immigration ou la diversité en politique, en soutien aux étrangers ou au pays d’émigration. S’y éclaire un changement majeur du répertoire militant : la déradicalisation et l’ascension associative, qui croisent au début des années 1980, le dédoublement entre soutien aux immigrés (enracinés) et défense des étrangers (fraichement arrivés). Moment où, paradoxalement, les enfants d’immigrés prennent en main leur défense pour en finir avec les derniers vestiges du « ghetto français » dans lequel on les a placés : les cités de transit.

  • Titre traduit

    From slums to cités : the three stages of pro-immigrant struggles, a social history of Nanterre (1957-2011)


  • Résumé

    End of the 50's. Nanterre, communist stronghold and immigration land. Land of struggles. The politicized workers and communist activists encounter the Algerian conflict and the slums where thousands of migrants from Algeria, Morocco and Portugal are living. In response to the marginalization of these "Nanterriens" from abroad and the special status imposed upon them, a cause des étrangers emerges.This dissertation explores the various "stages" of that cause, linking them to the handling of the issue by the municipal authorities. Social history and the long term collective action review those often forgotten struggles of the immigration, from the slums to the involvement in today's cités, and question the relationship between the political domain and the social movement. Sociohistory shifts the focus to the gap between past and present, from the pioneering assessment of problems by christian activists, through the post-68 leftist radicalization of the cause of migrant workers, to the present day fragmentation into specific engagements: in the socio-cultural field, at the cité level, promoting a positive memory of immigration or diversité in politics, in support of the étrangers or their country of origin. It highlights a major change in the activist arena: the unradicalization and the growth of grassroots initiatives, which echo at the beginning of the 80's the de-coupling of support to the immigrés (already settled) and defence of the étrangers (newly arrived). This is also the time when the children of immigrés take things in their own hands to put an end to the last remnants of the "French ghetto" where they have been relegated: the cités de transit.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.