Les mestres, les groupes et les « lieux dynamiques » : identité et relocalisation de la pratique de la capoeira à Paris et à Londres

par Daniel Granada Da Silva Ferreira

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Stefania Capone et de Matthias Röhrig Assunção.

Le président du jury était Frédérique Fogel.

Le jury était composé de Stefania Capone, Matthias Röhrig Assunção, Frédérique Fogel, Marie Rodet, Kali Argyriadis, Tony Swift.

Les rapporteurs étaient Marie Rodet.


  • Résumé

    La présente thèse analyse les processus de transnationalisation de la pratique de la capoeira, un art martial d’origine « afro-brésilienne », en France et au Royaume-Uni. Son expansion accompagne l’émigration de Brésiliens en quête de meilleures conditions de vie et de travail à l’étranger, mais repose de manière importante dès ses débuts sur l’appropriation et l’adaptation opérées par les pratiquants locaux. À travers la recherche ethnographique au sein des groupes de capoeira en France et au Royaume-Uni et les entretiens avec les leaders des groupes et leurs élèves sont dévoilés, au long de la thèse, les rapports de pouvoir qui organisent ce marché et les mécanismes employés par les capoeiristas pour garantir leur légitimité face aux concurrents. Les résultats démontrent que les groupes de capoeira sont devenus des vecteurs de nouvelles formes de sociabilité, source d’identités liées à un style de vie qui est revendiqué comme « alternatif » par ses pratiquants, les nouvelles identités des groupes de capoeira n’ayant pas comme référence centrale le monde du travail ou l’État-nation. Dans un contexte de circulation intense des individus, les groupes de capoeira dans de grandes métropoles, telles que Paris et Londres, s’affirment comme des espaces d’appartenance actuels, ils se constituent dans de nouveaux « lieux dynamiques », auxquels leurs membres s’associent et s’identifient. À partir de l’analyse des activités des groupes de capoeira, sont révélés les mécanismes de contrôle de l’expansion de la pratique mis en oeuvre par les capoeiristas eux-mêmes.

  • Titre traduit

    The mestres, the groups and the “dynamic places” : identity and relocation of capoeira practice in Paris and London


  • Résumé

    This thesis analyses the process of transnationalisation of the practice of capoeira, an Afro-Brazilian martial art form, in France and in the United Kingdom. The expansion of capoeira accompanied Brazilian emigration in search of better living and working conditions abroad, but also resulted from the adaptation and appropriation by local practitioners. Through ethnographic research among capoeira groups in France and in the UK, in particular interviews with group leaders and their students, the thesis unveils the power relations that organise the market and the mechanisms employed by the capoeiristas to ensure their legitimacy against their competitors. The results show that capoeira groups became vectors of new forms of sociability, and the source of identities related to lifestyle claimed as "alternative" by its practitioners. These of new identities capoeira groups do not have as their main reference the working world or the state. In a context of intense circulation of individuals, capoeira groups in big cities like Paris and London are emerging as new location strategies; they are located in new "dynamic places," to which its members are perceived to be connected. The analysis reveals the mechanisms controlling the expansion of the practice, which is implemented by the capoeiristas themselves.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par l'Harmattan à Paris

Pratique de la capoeira en France et au Royaume-Uni


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Pratique de la capoeira en France et au Royaume-Uni
  • Dans la collection : Inter-national
  • Détails : 1 vol. (272 p.)
  • ISBN : 978-2-343-05209-0
  • Annexes : Bibliogr. et liste de sites Internet p. 261-272. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.