La condition féminine chez George Sand et Emilia Pardo Bazán, romancières engagées face à la société au XIXe siècle

par Rolande Poullet-Hlacia

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Camille Dumoulié et de Marie-Claude Chaput.


  • Résumé

    En 1948, à Paris, La Déclaration des Droits de l'homme a été déclarée « universelle » par l'Assemblée générale des Nations unies. Najm-oud-Dine Bammate, Délégué plénipotentiaire de l'Afghanistan, a joué un rôle important dans cet acte qui reconnaissait le droit de toutes les femmes d'apprendre à lire et à écrire malgré les réticences de certains pays musulmans. En 1855, des Anglaises connues comme Harriet Barret Browning et Lady Caroline Norton avaient déjà ouvert ce débat « féministe ». Nous nous sommes proposé de savoir quel avait été l'apport réel de George Sand (1804-1876) et d'Emilia Pardo Bazán (1852-1921), romancières célèbres en France et en Espagne, à la cause des femmes en sélectionnant un corpus de leurs romans. Puis, nous avons remonté le cours du temps en comparant les parcours de ces deux femmes exceptionnelles de l'enfance à l'adolescence. Ensuite, ce sont des types de femmes, de la paysanne à la femme du monde présentes dans leurs ouvrages qui ont été comparées. Les deux romancières ont évolué hors de l'espace privé de vies conjugales brisées pour devenir des femmes de lettres et affronter le milieu fermé des hommes de lettres. Quelle a été leur contribution réelle à une amélioration de la condition féminine ? Telle était notre problématique initiale. Il semblerait que la célébrité les ait isolées, tandis qu'elles se refusaient toutes deux à s'engager plus avant dans l'action politique militante pour défendre les droits des plus défavorisées.

  • Titre traduit

    The social status of women in George Sand's and Emilia Pardo Bazán's novels, feminist novelists facing society in the XIXnth century


  • Résumé

    In Paris, in 1948, the Declaration of Human Rights became « universal » and officially acknowledged by the General Assembly of the United Nations. Najm-oud-Dine Bammate, Plenipotentiary Delegate of Afghanistan played an important part in the recognition of the rights of all women to learn to read and write in spite of objections raised by the representatives of some Muslim countries. In 1855, some well-known English women such as Elizabeth Barret Browning had already raised officially this « feminist » debate. We decided to select some of George Sand's and Emilia Pardo Bazán's novels, to find out how if these two famous novelists of the XIXnth century had improved the social status of women in France and in Spain. These two young girls became « femmes de lettres » after their broken mariages. Then a rich and varied gallery of portraits of types of women is presented to the reader and compared. The rate of illeteracy was very high and the readers were few. False images in France and in Spain were commonly admitted. Both novelists also had to face the close circle of the « hommes de lettres » reluctant to admit these new comers. What was their real contribution to the improval of the social status of all women ? was the problematic question posed at the beginning of this thesis. The answer is not straightforward, because, although well intentioned, for many reasons, they were reluctant to involve themselves in politics when the rights of all women could have been improved on a legal basis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (383 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.371-383.

Où se trouve cette thèse ?