Construction de portefeuilles et couverture du risque d’inflation

par Ombretta Signori

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Valérie Mignon.

Soutenue en 2013

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est de traiter de la question de la construction de portefeuilles qui offrent une protection contre l'inflation. Plutôt que de proposer une solution rigide et générale, nous mènerons une analyse détaillée visant à trouver les meilleurs portefeuilles qui couvrent contre l'inflation au cas par cas. Au-delà du court terme, la menace d'une hausse des prix est crédible pour plusieurs raisons. La dette publique augmente dans les pays développés alors que, parallèlement, ces derniers entament leur quatrième année de politiques monétaires fortement expansionnistes. Les banques centrales des marchés émergents, préférant soutenir la croissance, ont provisoirement fait passer la lutte contre l'inflation au second plan, tandis que de nouvelles tensions au Moyen-Orient pourraient bien pousser vers le haut les prix du pétrole et des autres matières premières en ajoutant de nouvelles pressions au débat en cours. Ces nouvelles inquiétudes soulèvent naturellement la question de réexaminer la façon de construire un portefeuille qui protège les investisseurs contre le risque d'inflation. En principe, seules les obligations indexées sur l'inflation (OII) offrent une protection contre l'incertitude sur les taux d'intérêt réels et l'inflation. Cependant, il est important de regarder au-delà de ce type d’obligations car elles ne sont pas présentes dans tous les pays et les marchés support sont de taille plus restreinte et sont moins liquides par rapport à leurs contreparties nominales. Par ailleurs, investir aujourd’hui dans des obligations indexées sur l'inflation implique d'accepter une perte en termes réels. La thèse sera organisée en quatre parties.

  • Titre traduit

    Portfolio construction and inflation hedging risk


  • Résumé

    The aim of this thesis is to address the question of how to build a portfolio that offers protection against inflation. Rather than proposing a rigid solution, the research will offer insights to practitioners on best inflation hedging portfolios case-by-case. Preserving the purchasing power of savings should be an objective of all investors, both individuals and institutional investors. Looking beyond the short term, investors could have to cope with the threat of a rise in consumer prices. Following the subprime meltdown almost all developed countries applied extremely expansionary monetary policies with significant stimulus packages and injections of liquidity into money markets. Emerging markets central banks are no longer focusing on combating inflation, choosing instead to support growth, while renewed tensions in the Middle East may well push up oil and other commodities’ prices adding further pressures to the ongoing debate. These concerns raise the interest of re-considering how to build a portfolio that protects investors from inflation risk. In principle, the only asset class providing protection from uncertainty about real interest rates and inflation is inflation-linked (IL) bonds. Never mind, when addressing the aim of inflation hedging, it is important to look beyond natural inflation hedgers, since not all developing countries issued IL bonds and these markets are still narrow and less liquid compared to their nominal-bond counterparts. Moreover, the current low-yield regime makes it more challenging to obtain high real returns. We will organize our thesis in four chapters.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (119 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.94-119.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T13 PA10-111
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.