Transgressions dans l’œuvre narrative d’Angelina Muñiz-Huberman

par Naarai Perez Aparicio

Thèse de doctorat en Littérature hispano-américaines

Sous la direction de Bernard Sicot et de Manuel Aznar Soler.

Le président du jury était Françoise Aubès.

Le jury était composé de Bernard Sicot, Manuel Aznar Soler, Françoise Aubès, Rose Duroux, Florence Olivier, Paul-Henri Giraud.

Les rapporteurs étaient Rose Duroux, Florence Olivier.


  • Résumé

    Angelina Muñiz-Huberman (1936) a développé pendant plus de quatre décennies au Mexique, son œuvre narrative, poétique et d’essai. Elle est l’introductrice du nouveau roman historique dans la littérature mexicaine, ses récits se caractérisent par l’exposition de la vraie nature humaine des personnages à travers l’introspection. Fille d’exilés républicains, son travail révèle un rapprochement avec ces événements, remportant leurs effets positifs. La recherche identitaire qui émerge depuis son enfance contrastée entre l’Espagne de ses parents et le Mexique du présent, est complétée par son exil juif du côté maternel. Par conséquent, l'exil se déroule sous toutes ses formes à travers des histoires quotidiennes, de personnages hors du commun et l'introduction du point de vue du narrateur. Le besoin d'expression expérimenté par l'auteur, appartenant à groupe des "Hispano-Mexicains", soulève un certain nombre de ruptures narratives et stylistiques au sein de son travail créatif. La réécriture de l’enfance à travers les pseudomémoires, l'utilisation innovante des signes typographiques, la reconstruction de l'histoire et une tendance marquée d'écriture féminine, font l'objet de cette étude.

  • Titre traduit

    Transgressions in the narrative work of Angelina Muñiz-Huberman


  • Résumé

    Angelina Muñiz-Huberman (1936) has developed her narrative work, poetic and essayistic for over four decades in Mexico. Introducer of the new historical novel in Mexican literature, her narratives are characterized for exposing the true human nature of the characters through introspection. Daughter of Republican exiles, her work reveals reconciliation with this event, adjudging its positive effects. The search for identity that emerges from a childhood contrasted between the old Spain and Mexico's present completes with Jewish exile from the maternal family. Consequently, the exile unfolds in all its forms through everyday stories of unusual characters and the introduction of the narrator's point of view. The need for expression experienced by the writer, belonging to the "Spanish-Mexican" group, raises a number of narrative and stylistic ruptures within her creative work. The rewriting of the childhood through the seudomemorias, the innovative use of typographical signs, the reconstruction of history and a strong trend toward feminine writing, are the subject of this study.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.