Chypre en transition : les cités chypriotes de la fin des royaumes autonomes à la mise en ordre lagide, IVe-IIIe siècles

par Sidonie Lejeune

Thèse de doctorat en Histoire ancienne

Sous la direction de Pierre Carlier et de Marie-Françoise Boussac.

Le président du jury était Antoine Hermary.

Le jury était composé de Marie-Françoise Boussac, Antoine Hermary, Andreas Mehl, Sabine Fourrier, Miltiadis V. Chatzopoulos, Christel Müller.

Les rapporteurs étaient Antoine Hermary, Andreas Mehl.


  • Résumé

    À l’heure où Alexandre le Grand se lançait à la conquête de l’Orient, les rois chypriotes jouissaient d’une autonomie certaine au sein de l’empire achéménide. Mais en 332, ils se rangèrent du côté macédonien. À la mort du Conquérant, Chypre se trouva au cœur des luttes entre les Diadoques et fut âprement disputée entre Ptolémée et Antigone. Les rois chypriotes se divisèrent alors et nouèrent des alliances avec l’un ou l’autre des Diadoques. C’est à la faveur de ces affrontements que Ptolémée élimina les royaumes chypriotes, entre 312 et 306. Lorsqu’il reconquit l’île en 295, il instaura durablement son autorité sur un territoire composé de cités dont le nombre s’accrut tout au long du siècle. La thèse porte sur cette transition entre les royaumes chypriotes autonomes et les cités chypriotes d’époque hellénistique. En tentant de cerner les contours de l’organisation politique de Chypre, elle s’attache tout particulièrement au rôle des acteurs politiques de l’île à une époque où elle était soumise à des formes de dominations changeantes. Aussi, les questions de souveraineté et d’autonomie, de domination et d’assujettissement se trouvent-elles au cœur de notre réflexion. Notre étude montre la vitalité des communautés politiques chypriotes pour définir leur place dans une pyramide de domination.

  • Titre traduit

    Transition in Cyprus : cypriot cities from the end of the autonomous kingdoms to the Ptolemaic era, 4th - 3rd B.C


  • Résumé

    By 332 B.C., the Cypriot kings put an end to about two centuries under Achaemenid rule and rallied Alexander’s campaign. After the Conqueror died, they suffered from the continuous fights between the Diadochoi. Ptolemy finally took the opportunity of eliminating the Cypriot kingdoms. When he established his firm and long-term authority over the island, he was now ruling cypriot poleis, the number of which grew throughout the 3rd cent. B.C. This research deals with the transition from the autonomous kingdoms to the Hellenistic poleis. It describes the political organization of Cyprus throughout this changing period. The political actors in the island are the main concern. We focus on questions such as sovereignty, autonomy, domination and subjection. It shows that Cypriot political communities are particularly dynamic and well involved into the defense of their interests.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.