Images de l'Afrique et publics transnationaux : le cinéma d'Afrique de l'ouest dans le contexte francophone

par Alice Burgin

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Andrew McGregor, Andrew McGregor et de Jacqueline Dutton.

Soutenue le 19-02-2013

à Paris 10 en cotutelle avec l'University of Melbourne , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) .


  • Résumé

    Ces cinquante dernières années, le cinéma ouest-africain francophone reste largement tributaire de l'aide financière accordée par la France pour continuer de produire leurs films. Cette relation entre la France et l'industrie cinématographique africaine fait aujourd’hui du pays de la langue de Molière le plus grand producteur et consommateur de ce cinéma et ouvre les portes du marché français, européen et international à ces réalisateurs d'Afrique de l'Ouest. Parallèlement, les différentes tentatives entreprises par la France, en collaboration avec certains pays africains francophones, de créer une industrie cinématographique durable au niveau national et régional continuent d’échouer, entrainant d'une description de cette industrie cinématographique comme « un cinéma invisible ». Peu d’études ont été réalisées sur le sujet ou sur des thèmes particuliers tels que la complexité des conditions industrielles transnationales dans lesquelles ce cinéma est produit et diffusé ou les effets de cette intervention française sur la visibilité de ce cinéma au marché intérieur en Afrique. En examinant ce phénomène, cette dissertation sera dédiée à la création d'un cadre pour examiner les relations et les luttes de pouvoirs des réalisateurs africains au niveau national aussi bien qu’international, en prenant en considération les effets des facteurs sociaux, économiques et culturels sur l'industrie cinématographique ouest-africaine. Cette analyse tiendra compte de l'histoire coloniale, du présent postcolonial, mais aussi des effets qui émergent actuellement des flux de la mondialisation.

  • Titre traduit

    African images, transnational audiences : resituating ‘Africanness’ in contemporary francophone west african cinema


  • Résumé

    For over fifty years, Francophone West African (FWA) celluloid art cinema has remained reliant on international support from France, which, as a self-proclaimed champion of art cinema in the global arena, remains the FWA film industry's primary producer and consumer. At the same time, the various attempts to create a sustainable, domestic industry in the region continue to fail, and international interest in this cinema is on the wane, leading to the description of this industry as “an invisible cinema”. There remains only scant scholarship examining the complexities of the transnational industrial conditions in which this cinema is being produced and circulated, with even fewer studies committed to interrogating the effect of this French investment on the way this industry engages with its domestic market. This thesis has been designed to redress this gap in scholarship by taking into consideration all the levels on which this cinema participates in processes of transnational cultural exchange with France, examining the political, economic and ideological power relations that these processes engender. By considering how the FWA industry has been shaped by social, economic and cultural forces, connected not only to the region’s colonial history and present relationship with France, but also to emerging effects of contemporary global flows, this thesis uses critical transnationalism to address pertinent questions regarding the dynamics of this North/South partnership and its impact on the development of the FWA industry today.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.