Art et religion en Scandinavie depuis 1990

par Caroline Levisse

Thèse de doctorat en Arts plastiques et Photographie

Sous la direction de Paul-Louis Rinuy.


  • Résumé

    Les interactions entre l’art et la religion se multiplient aujourd’hui et sont souvent interprétées comme des manifestations d’un mouvement plus profond : la résurgence de la religion dans l’art. Le phénomène artistique est alors rapproché du « retour de la religion » observé dans le monde depuis une vingtaine d’années. À partir du cas scandinave, ce travail se propose d’analyser la pertinence de cette interprétation. Les relations entre l’art et la religion sont en réalité diverses tant elles entretiennent des rapports différents avec la tradition artistique et s’appuient sur des conceptions divergentes de la religion. Nous considérons l’art d’église et les installations temporaires d’art dans les églises, mais aussi l’art critiquant la religion ou détournant des motifs religieux, ainsi que l’art inspiré par le bouddhisme ou les sciences occultes. L’étude des attitudes qu’adoptent les artistes envers la religion est structurée autour de trois parties. Elles sont fondées sur trois conceptions de la religion, soit comme système autoritaire structurant la société, comme rapport de l’homme au divin, ou comme foi post-religieuse. Chacune implique une articulation spécifique avec l’art : l’incompatibilité, l’affinité élective, le dialogue. Ainsi, selon les œuvres étudiées, la relation de l’art actuel envers la religion sera comprise en termes de restauration, de continuation ou d’innovation. Cependant, au-delà de cette diversité, des éléments récurrents sont identifiables, tels que la recherche de sens et le désir de cohésion. Ils semblent indiquer que la religion est aujourd’hui largement considérée par les artistes comme une « alternative ».


  • Résumé

    The interactions between art and religion have recently multiplied. They are often interpreted as manifestations of a deeper movement: religion’s resurgence in the arts. As such, the artistic phenomenon is linked to the so-called “return of religion”, which has been observed throughout the world for more than twenty years. This research aims at analysing the relevance of such an interpretation, in the Scandinavian context. The relations between art and religion are, in fact, diverse because they hold different relations to artistic tradition and they lean on divergent conceptions of religion. Church art and temporary installations in churches are studied, but also art which is critical of religion or uses religious motifs for non-religious purposes, as well as art inspired by Buddhism or attracted to the occult. The study is structured around three parts, which are based on different conceptions of religion – religion as an authoritarian system structuring society, as a relation that man holds to the divine, or as a post-religious faith. They each imply a specific articulation with art: incompatibility, elective affinity, and dialogue. Thus, depending on which works of art are studied, the current relations of art towards religion will be understood in terms of restoration, continuation, or novelty. However, beyond this diversity, recurring elements are noticeable, such as a quest for meaning and a desire for cohesion. They seem to indicate that nowadays religion is largely considered by artists as an “alternative”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (771, 87, 178 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 714-758. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 3873/1,2,3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.