Esthétique de la résistance : photographie et dictature : Chili 1973-2006

par Javiera Medina

Thèse de doctorat en Esthétique, science et technologie des arts

Sous la direction de François Soulages.


  • Résumé

    Le terme "résistance" étant souvent entendu comme opposition à la dictature, il est mobilisé ici dans une perspective psychanalytique pour penser non pas une résistance politique à la dictature, mais une résistance aux images traumatiques de cette dernière dans l'actualité. La photographie est le point de départ de cette réflexion et l'origine d'un déplacement vers une esthétique de la résistance. En partant de photos emblématiques telles que les prises de vue de l'attaque à La Moneda lors du coup d'État du 11 septembre 1973, ainsi que de questionnements sur l'image impossible de la disparition, ce travail envisage la possibilité d'une esthétique de la résistance qui supposerait dans son élaboration un dépassement de la résistance aux images par la voie de l'esthétique. Mais comment s'opère ce déplacement d'une résistance à l'image vers une esthétique de la résistance ? Quels sont les enjeux d'un regard qui résiste - dans les deux sens du terme : qui "demeure" et qui "rejette" ? Dans quelle mesure la photographie s'avère-t-elle un outil approprié pour cette esthétique particulière des images de la dictature ? En s'appuyant sur quelques éléments de la pensée freudienne dont la théorie de la résistance (des résistances), et notamment sur des textes de Ferenczi sur le traumatisme, cette recherche interroge la pratique des photographes et des artistes pour postuler, à travers l'analyse de certaines œuvres, une ouverture de la photographie. L'élaboration d'une esthétique de la résistance fondée sur l'image photographique appelle aussi une pensée politique de l'image et du spectateur. Dans ce but, nous proposons une lecture de Jacques Rancière et de sa mise en relation de l'esthétique et du politique, ainsi que des théoriciens ayant étudié la photographie : Rosalind Krauss, Georges Didi-Huberman et François Soulages. Nous reprenons également la critique de l'archive chez Jacques Derrida, et les postulats sur la responsabilité personnelle et le jugement présents dans l'œuvre d'Hannah Arendt.


  • Résumé

    The term "resistance" is often conceived as oppositional to dictatorship. We will use this term differently, understood from a psychoanalytic point of view, as resitance to traumatic images of dictatorship. Photography will be in the center of this reflection on "aesthetics of resistance", i. E. This work will be focused on emblematic photos like the shots of La Moneda being attacked on September 11th 1973. Furthermore, we will question the impossibility of representing disappearance. Thus, we will approach the idea that "aesthetics of resistance" could surpass a resistance to traumatic images by aesthetic means. How could this transfer from "resistance to an image" to "aesthetics of resistance" be realized? Which are the issues of a photographic look that resists, oscillating between the two meanings of the terms, "to stay" and "to reject". In which way can photography be an appropriated tool to formulate these particular aesthetic approaches regarding images of dictatorship? Based on several elements of Freudian thought and his theory of resistance and especially on Ferenczi's texts on traumatism, this research will question the practice of certain photographers and artists and anlyze their works to postulate a photographic opening. This development of "aesthetics of resistance" concerning the photohraphic image also implicates a political thinking on the image and the recipient. To achieve this, we propose a lecture of Jacques Rancière and his way of relating aesthetics and politics, as well as theoriticians who have studied photography: Rosalind Krauss, Georges Didi-Huberman and François Soulages. We will also focus on Jacques Derrida's criticism of the archive and Hannah Arendt's postulates on personal responsability and judgement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (576 f.)
  • Notes : Publication aūtorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 550-562

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3730
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.