Penser l'universalité : Badiou, Rancière et la politique

par Patrizia Atzei

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jacques Poulain.

Soutenue en 2013

à Paris 8 .


  • Résumé

    Au cours des dernières décennies, nous avons été habitués, en philosophie comme en politique, à une méfiance généralisée vis-à-vis de la notion d’universalité et à l’évitement de toute référence à l’universel. Pourtant, penser le « tous » de la politique — si générique et inconstructible soit-il — semble demeurer une tâche incontournable pour toute pensée de l’émancipation. Ce travail a une double visée : d’une part, montrer la manière dont l’universalité se réinvente, selon des modalités différentes, dans la philosophie d’Alain Badiou et dans celle de Jacques Rancière ; d’autre part, clarifier ce que signifie penser l’universalité à partir de leurs conceptions de la politique. Sans omettre d’analyser les déplacements conceptuels et les redéfinitions que le renouvèlement de cette catégorie exige, nous donnons à voir la spécificité de ces conceptions résolument contemporaines qui, en se présentant sous le signe d’une réouverture affirmative de la question de l’égalité, permettent de penser une logique renouvelée de l’articulation entre universalité et politique. La thèse d’une universalité qui doit être appréhendée en tant que « singularisée » configure le cheminement de notre recherche.

  • Titre traduit

    Thinking universality : Badiou, Rancière and politics


  • Résumé

    During the last decades, a widespread suspicion towards the notion of universality, in philosophy as well as in politics, and the avoidance of any reference to it, have become commonplace. Nevertheless, thinking the « everybody » of politics — as generic and unconstructible as this « everybody » might be — seems to remain an inescapable task for any reflection on emancipation. Our research has a double aim: on the one hand, to show how universality is reinvented, in specific ways, in Alain Badiou’s and Jacques Rancière’s philosophies; on the other hand, to clarify what thinking universality from the perspective of their conceptions of politics means. By analysing the conceptual shifts and re-definitions that a renewal of this category requires, we point out the specificity of these assuredly contemporary conceptions which, through an assertive re-opening of the question of equality, allow us to conceive a renewed logic for the articulation of universality and politics. A notion of universality which must be grasped as being « singularised » is the guiding idea of our research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (381 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 350-379

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 3604
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.