La pensée en narrations : différence sexuelle et poétique de la relation chez Nancy Huston

par Anna Rita Iezzi

Thèse de doctorat en Études de genre

Sous la direction de Nadia Setti.

Soutenue en 2013

à Paris 8 en cotutelle avec Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse part de l’hypothèse que l’espace de création littéraire peut constituer le terrain où se développe une pensée qui, tout en n’étant pas structurée en système généralisant et clos, consent pourtant de poser des questions et d’apporter (proposer) des interprétations multiples d’ordre anthropologique et culturel sur l’humain et sur le monde. Ainsi cette thèse propose une interprétation de l’œuvre de Nancy Huston, romancière de l’extrême contemporain, en la situant par rapport aux courants de pensée féministe sur la différence sexuelle et aux questions éthiques et politiques contemporaines concernant l’éclatement des frontières identitaires et culturelles. Mon travail s’appuie sur des sources de réflexions critiques hétérogènes : d’une part celle de la déconstruction poststructuraliste, qui a posé les bases pour la remise en question d’un schéma de pensée binaire, universaliste, et, d’autre part, des courants de pensée, qui, s’inspirant de la pensée de Hannah Arendt, insistent sur la valorisation de la singularité, au- delà de l’éclatement du Sujet, pour bâtir une communauté plurielle d’êtres différents. Loin de parvenir à une synthèse entre ces deux positions, le travail de Huston apparaît comme un exemple d’articulation de ces questionnements, dans lequel se redéfinissent et la question de la différence sexuelle et celle d’une poétique de la relation, à travers une pratique de pensée à l’œuvre dans le texte littéraire.

  • Titre traduit

    Thought in narrative : sexual difference and poetic relationship in Nancy Huston


  • Résumé

    This thesis hypothesizes that literary creation, being the ground of a no-structured and undeveloped thought, without any aim to become a generalizing and closed system, allows to put questions and to give several anthropological and cultural interpretations about the human being and the world. Therefore this thesis proposes an analysis of Nancy Huston’s work, novelist of the extreme contemporary, connecting a current feminist perspective on sexual difference with ethical issues and contemporary politics; both referring to the displacement of identity and cultural borders. My work is based on heterogeneous critical sources and reflections: on the one hand the deconstruction post-structuralist notion which lays down the ground for discussions about binary and universalist thought whereas on the other hand stay feminist thinkers inspired by Hanna Arendt’ thought which stresses the value of singularity belonging to a plural community of different beings. Far from reaching a synthesis between these positions Huston’s work appears as an example of articulation of these issues in which both the questioning of sexual difference and poetic relationship are redefined through a practice of thought at work in the literary text.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (301 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 287-301

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3533
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.