L'intérêt de la prise en compte du sujet de l'inconscient dans le traitement de la psychose

par Eva Carrère

Thèse de doctorat en Psychanalyse

Sous la direction de Sophie Marret.

Soutenue en 2013

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette recherche a pour objet l’enjeu de la prise en compte du sujet de l’inconscient dans le traitement de la psychose. Elle s’inscrit dans un contexte où l’on reproche à la psychanalyse son manque de scientificité, au profit de l’approche cognitivo-comportementale qui bénéficie des recommandations des autorités de la santé. Nous nous sommes dès lors demandés en quel sens une approche objective, scientifique de la subjectivité est-elle possible et quelles sont les conséquences cliniques et éthiques de l’utilisation du discours de la science pour traiter la psychose. Ainsi, nous avons dans un premier temps, analysé comment Sigmund Freud a lu la psychose à la lumière de son hypothèse de l’inconscient. Cette introduction du sujet de l’inconscient par Freud a permis de sortir d’une conception déficitaire de la psychose. Les difficultés techniques relevées par lui dans le maniement de la cure avec le psychotique ont pu être dépassées avec l’enseignement lacanien. Nous avons cherché à voir comment le postulat d’un sujet de l’inconscient dans la psychose est conditionnel à son traitement et comment l’évolution de la notion de la notion de sujet jusqu’à celle de parlêtre, s’est avérée nécessaire pour toujours plus affiner l’orientation de la cure avec la psychotique. L’analyse de l’approche des T. C. C. Nous a permis de mettre en exergue les difficultés éthiques et techniques engendrées par l’exclusion du sujet de l’inconscient. Nous avons montré que l’emprunt du discours de la science pour traiter la psychose, conduit à une exclusion du sujet qui y est en jeu mais aussi à une rationalisation du réel. Ici la subjectivité se trouve réduite à sa seule dimension imaginaire.

  • Titre traduit

    The interest in the consideration of the subject of the unconscious in the treatment of psychosis


  • Résumé

    The present research proposes to study the impact of considering the subject of the unconscious in the treatment of psychosis. It has been conducted in a time when psychoanalysis is being criticized for its lack of scientific foundation, and when the behavioral and cognitive approach is being recommended by health authorities. We therefore asked ourselves how an objective and scientific approach of subjectivity can exist, and what the clinical and ethical consequences of the use of the scientific discourse happen to be in the treatment of psychosis. We have first analyzed how Sigmund Freud read psychosis in light of his hypothesis of the unconscious. This introduction of the subject of the unconscious by Freud allowed liberation from the deficitary conception of psychosis. The technical difficulties he retained from the cure experience with a psychotic have since been overcome with Lacanian teaching. We tried to determine how the hypothesis of the subject of the unconscious is the condition of his treatment, and how the notion of subject has evolved to become the one of “parletre”, which was a necessary evolution so as to refine the course of the cure with the psychotic. The analysis of the T. C. C approach allowed us to enhance the ethical and technical issues related to the rejection of the subject of the unconscious. We showed how the scientific discourse used to treat psychosis leads to the exclusion of the subject in treatment and to the rationalization of the real. Here subjectivity finds itself reduced to its only imaginary dimension.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (401 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 385-401

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3463
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.