Enseigner en lycée professionnel : le métier des professeurs d’éducation physique et sportive à l’épreuve des nouvelles modalités de certification

par Sabine Coste

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Patrick Rayou.

Soutenue en 2013

à Paris 8 .


  • Résumé

    Cette thèse interroge la façon dont les professeurs d’éducation physique et sportive affectés en lycée professionnel, confrontés à la mise en oeuvre de nouvelles modalités de Contrôle en cours de formation (CCF), (re) construisent leur professionnalité. Le CCF est un moment clé dans l’exercice du métier questionnant la façon d’enseigner et d’évaluer dans une discipline dont le curriculum formel s’inscrit dans un mouvement plus général d’approche par compétences. Cette modification curriculaire a des incidences différentes sur la professionnalité en fonction de la formation initiale. Ainsi, là où le métier des enseignants « expérimentés » est mis à l’épreuve, celui des « nouveaux » enseignants se trouve souvent dynamisé. Pour les premiers, le vécu plus vocationnel du métier peut constituer un obstacle pour adapter leur posture à un environnement pédagogique complexifié. Les seconds, ayant à élaborer leur métier dans des contextes très différents, voient généralement dans le CCF moins une contrainte qu'une ressource pour leur projet d'agir en professionnels. Ragmatiques, ils cherchent à ajuster les règles d'action au contexte et, par cette adaptation de leur posture, à donner du sens au travail de leurs élèves. Ils esquissent ainsi les contours d'une nouvelle professionnalité, notamment en cherchant du côté de l'explicitation et de la publicité des règles du travail et de son évaluation une réponse à la discrimination que peut occasionner, pour des élèves peu familiers des codes scolaires, la banalisation des « pédagogies invisibles ».

  • Titre traduit

    The profession of physical education teachers to the test of new certification procedures


  • Résumé

    This PhD dissertation questions how physical education teachers in vocational schools (re)consider their professionality at a time when they are requested to apply new procedures towards interim course evaluation (CCF). CCF is a key stage that challenges teaching and evaluation methods in a subject whose formal curriculum is part of a broader competencybased approach. This curricular change has a different impact on professionality according to initial education. For example, while the practice of “experienced” teachers is put to the test, that of “beginning” teachers is given a new impetus. The vocation-based approach to teaching of the former may be an obstacle to adapt to a more complex educational environment. The latter, who started their careers in very different contexts, usually regard CCF as an opportunity for professional development rather than as a constraint. They adopt a pragmatic approach and seek to adjust their work ethic to the context and to give sense to the work of their pupils. In this way, they outline a new professionality based especially on the explanation and circulation of work rules and its evaluation as an answer to the discrimination that may be caused by the widespread use of “invisible pedagogies” for pupils unfamiliar with school codes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (496 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 233-257

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 3439
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.