Comment les sporozoïtes Plasmodium franchissent-ils les barrières endothéliales ?

par Pauline Formaglio

Thèse de doctorat en Microbiologie procaryote et eucaryote

Sous la direction de Robert Ménard.

Soutenue en 2013

à Paris 7 .

  • Titre traduit

    How do plasmodium sporozoites cross endothelial barriers?


  • Résumé

    Le paludisme, l'une des maladies infectieuses les plus meurtrières au monde, est initié quand une Anophèle inocule des sporozoïtes de Plasmodium dans la peau d'un hôte mammifère. Certains de ces parasites accèdent à la circulation en franchissant la paroi d'un vaisseau sanguin. Ils rejoignent le foie, quittent la circulation et infectent les hépatocytes, donnant naissance à de nombreux mérozoïtes qui initient les symptômes de la maladie. Les mécanismes permettant le passage des sporozoïtes au travers de la paroi des vaisseaux, dans la peau et dans le foie, ont ici été étudiés par imagerie en bioluminescence et microscopie intravitale. Ces techniques ont révélé que la plupart des sporozoïtes envahissent les vaisseaux rapidement après leur inoculation et qu'une anesthésie générale profonde peut affecter ce processus. Le long de la vascularisation, des points d'entrée préférentiels ont été identifiés. Ces sites, où de multiples événements d'invasion se produisent indépendamment de la densité locale de parasites, sont associés à la présence de péricytes Flk1-CD31- CD146+. L'imagerie fonctionnelle de l'activité de traversée cellulaire des sporozoïtes a montré que, dans la peau, seuls -30% des invasions sont associées à la traversée d'une cellule endothéliale ou périvasculaire. D'autres observations suggèrent de plus que la majorité des sporozoïtes entrent dans les vaisseaux par une voie paracellulaire. À l'inverse, le passage de la barrière sinusoïdale hépatique, via une cellule endothéliale, une cellule de Küpffer ou les deux, est associé à la traversée cellulaire dans -80% des cas et cette activité permet aux sporozoïtes de résister à l' élimination par les cellules de Küpffer.


  • Résumé

    Malaria, one of the deadliest infectious diseases in the world, is initiated when an Anopheles mosquito inoculates Plasmodium sporozoites into the skin of a mammalian host. Some of these parasites then actively cross the wall of dermal blood vessels and gain access to the bloodstream. They next reach the liver, exit the circulation and infect hepatocytes, giving rise to, numerous merozoites, which initiate the symptoms of the disease. Here, the mechanisms underlying the passage of sporozoites across the wall of blood Ivessels, in the skin and in the liver, were investigated using bioluminescence imaging and intravital microscopy in rodent models of malaria. It was first demonstrated that most sporozoites invade blood vessels speedily following heir inoculation in the skin and that deep general anesthesia can inhibit this, process. Preferential sites of sporozoite entry were next identified along the ascular tree. These sites, where multiple events of blood vessel invasion occurred independently of local parasite density, were associated with the presence of Flk1-CD31-CD146+ pericytes. A functional assay enabling the detection of sporozoite cell traversai activity showed that only —30% of the invasion events were associated with traversai of endothelial or perivascular cells. In addition, evidence suggesting that most sporozoites use a paracellular route to enter blood vessels was obtained. Passage across the liver sinusoidal barrier was, on the contrary, associated with cell traversai in —80% of the events and could involve endothelial cells, Kupffer cells or both. Ln addition, cell traversai was found to allow sporozoites to escape clearance by Kupffer cells.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([203] p.)
  • Annexes : 201 Réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TS (2013) 190
  • Bibliothèque : Institut Pasteur (Paris). Centre de Ressources en Information Scientifique (CeRIS) - Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.