Chantiers du devenir en des espaces contraints : négociations postcoloniales dans les revues culturelles parisiennes portant sur l'Afrique (1947 à 2012)

par Charlotte Arndt

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Seloua Luste Boulbina et de Susanne Gehrmann.

Soutenue en 2013

à Paris 7 en cotutelle avec Humboldt-Universität (Berlin) .


  • Résumé

    Ce travail entreprend l'analyse de cinq revues culturelles parisiennes ayant trait à l'Afrique, en envisageant leur travail de décolonisation dans le champ de la culture. Au centre de l'intérêt pour ce corpus hétérogène (Présence Africaine ; Peuples noirs, peuples africains ; Revue noire ; Lettre des musiques et des arts africains ; Africultures) se trouvent les négociations, subversions et prolongements d'hégémonies postcoloniales au sein de relations de pouvoir asymétriques. L'étude s'inscrit dans une longue durée (1947 à 2012) afin de mettre en exergue les reconfigurations ainsi que les continuités des stratégies discursives et visuelles élaborées par ces revues, lesquelles se placent dans un cadre social en pleine transformation. Elles sont alors abordées comme des prismes et des forums. Au niveau thématique, la question des attachements et des lieux, celle des stratégies esthétiques menées dans le champ culturel et dans celui des arts ainsi que les représentations du continent africain - empreintes d'un savoir relevant de la colonisation sont les trois thèmes qui permettent d'en retracer les conjonctures. Une attention particulière est portée à la forme « revue » en tant que média spécifique et fragmentaire ainsi qu'à l'aspect matériel des pratiques signifiantes qu'elles mettent en place. S'inscrivant dans une pratique transdisciplinaire de la recherche, ce travail aspire ainsi à contribuer à un enrichissement concret du débat postcolonial en France, à esquisser une ébauche pour une critique culturelle de l'émancipation à l'heure actuelle de la mondialisation.


  • Résumé

    The dissertation examines five Paris-based cultural magazines relating to Africa, analysing their practices of decolonisation in the field of culture. My focus on this heterogeneous corpus (Présence Africaine; Peuples noirs, peuples africains; Revue noire; Lettre des musiques et des arts africains; Africultures) rests on the negotiations, subversions and continuations of postcolonial hegemonies in asymmetrical power relations. The dissertation investigates a long period (1947 to 2012) in order to highlight the reconfigurations and continuities of discursive and visual strategies elaborated in the magazines. The latter are conceived as prisms and forums of symbolic decolonisation practices. As regards content, three topics allow to trace the reconfigurations: attachment and place; cultural and artistic strategies; and representations of the African continent struggling with colonial divisions. Special attention is given to the form "magazine" as a specific media resulting in a fragmented and ongoing type of theory-production, as well as to the material aspect of the signifying practices that the magazines pursue. Participating in a transdisciplinary research practice, the dissertation contributes to the fragile field of postcolonial theory in France. I thereby aim at outlining a draft for an emancipatory cultural critique in the era of present time globalisation.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par WVT Wissenschaftlicher verlag Trier à Trier

Les revues font la culture ! : négociations postcoloniales dans les périodiques parisiens relatifs à l'Afrique (1947-2012)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (405 p.)
  • Annexes : 750 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2013) 099

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par WVT Wissenschaftlicher verlag Trier à Trier

Informations

  • Sous le titre : Les revues font la culture ! : négociations postcoloniales dans les périodiques parisiens relatifs à l'Afrique (1947-2012)
  • Dans la collection : LuKA : Studien zu Literaturen und Kunst Afrikas , 8
  • Détails : 1 vol. (XII-340 p.)
  • ISBN : 978-3-86821-641-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [296]-330. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.