Ecrire en régime médiatique : Marguerite Duras et Annie Ernaux

par Marie-Laure Rossi

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Nathalie Piégay-Gros.

Soutenue en 2013

à Paris 7 .


  • Résumé

    The renewal of interest for reality demonstrated by the litterary production, from the eighties onwards, is reflected by the more and more frequent presence into the published books of references to the mediatic universe, increasing its influence on everyday life, in particular by intensification of the audience of television. The writings of Marguerite Duras and Annie Ernaux give a striking testimony to the extension of this phenomenon. As members of different generations, they reveal, each one with their own lived experience, the historical evolutions of mass communication and of its influence on the perception of the world and the construction of public debate in the contemporary society. By uncommon practices of writing, renewing the political stakes of litterature, both of them contribute to question the representation of « reality » shown by the media. But the posture of commitment, precious to the post-Worl-War-2 writers, is complexified by the constraints boni with the promotion of culture throught the media. Whereas Marguerite Duras has played with the ambivalences of excessive meditization, Annie Ernaux has won the recognition of the public by keeping carefully distant with the visibility given by the media. However, wether subverting the mediatic standards or criticizing from the outside, both of them show how the literary discourse can become a space of specific expression by exchanging with the mass media and challenging them.


  • Résumé

    Le regain d'intérêt pour le réel manifesté par la production littéraire à partir des années 1980 se reflète dans la présence de plus en plus fréquente dans les livres publiés de références à l'expression médiatique, qui accentue alors son influence sur la vie quotidienne, notamment par l'intensification de l'audience télévisuelle. Les écrits de Marguerite Duras et Annie Ernaux constituent une voie d'accès privilégiée pour saisir l'ampleur de ce phénomène. Appartenant à des générations différentes, elles témoignent, chacune selon son expérience, des évolutions historiques de la communication de masse et de son influence sur la perception du monde et la construction du débat public dans la société contemporaine. L'une et l'autre contribuent à mettre en question la représentation du « réel » proposée dans les médias par des pratiques littéraires singulières qui renouvellent les enjeux politiques de l'écriture. Mais la posture d'écrivain engagé, chère aux auteurs de l'après-guerre, se trouve complexifiée par les contraintes associées à la médiatisation culturelle. Alors que Marguerite Duras se joue des ambivalences générées par la surmédiatisation, Annie Ernaux gagne la reconnaissance du public par une distance soigneusement cultivée par rapport à la visibilité offerte par les médias. Cependant, que ce soit par la subversion des normes médiatiques ou par un regard critique porté de l'extérieur, l'une et l'autre montrent comment le discours littéraire peut se constituer en espace d'expression spécifique dans l'échange et la concurrence avec la communication de masse.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par l'Harmattan à Paris

Écrire en régime médiatique : Marguerite Duras et Annie Ernaux : Actrices et spectatrices de la communication de masse


Cette thèse a donné lieu à une publication en 201 par l'Harmattan à Paris

Écrire en régime médiatique : Marguerite Duras et Annie Ernaux : Actrices et spectatrices de la communication de masse

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (424 p.)
  • Annexes : 362 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2013) 092

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Écrire en régime médiatique : Marguerite Duras et Annie Ernaux : Actrices et spectatrices de la communication de masse
  • Dans la collection : Espaces littéraires
  • Détails : 1 vol. (336 p.)
  • ISBN : 978-2-343-07763-5
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. [293]-313. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Acheter en ligne

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par l'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Écrire en régime médiatique : Marguerite Duras et Annie Ernaux : Actrices et spectatrices de la communication de masse
  • Dans la collection : Espaces littéraires
  • Détails : 1 vol. (336 p.)
  • ISBN : 978-2-343-07763-5
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier. Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.