La pensée politique de Henry David Thoreau

par hélène Thiercy

Thèse de doctorat en Langue et culture des sociétés anglophones

Sous la direction de Philippe Jaworski.

Soutenue en 2013

à Paris 7 .


  • Résumé

    Notre étude, en se penchant sur l'ensemble de l'oeuvre publiée de Henry David Thoreau, ainsi que des manuscrits non édités, s'attache à identifier les fondements de la pensée politique d'un auteur controversé dont la popularité a simplifié le message. Elle met à jour un écrivain soucieux d'avoir une influence sur son public dans des écrits ciselés, dynamiques et non-conformistes. La pensée politique de Thoreau se révèle non seulement cohérente, ce que nombre de détracteurs ont mis en doute, mais elle pose de manière innovante, cent-cinquante ans après sa mort, les défis auxquels font face nos démocraties : il encourage un renouveau du droit et de l'action citoyenne, notamment par une remise en cause de la rigidité de nos systèmes étatiques et par l'appel à des principes qui commencent seulement à être pris au sérieux, comme le droit de résistance ou les zones de non-droit. Thoreau n'est pourtant hostile ni à l'idée d'association ni à une autorité qui préserve la liberté et la justice, et son oeuvre s'interroge sur ce qui constitue une société vraie. Il reconnaît les avancées du passé et le besoin continuel de faire évoluer nos sociétés. En revenant sur les contours de cette « loi suprême » à laquelle tout doit se conformer, nous signalons de nouveaux parallèles entre la pensée de Thoreau et celle des combattants pour la paix qui ont contribué à sa célébrité.


  • Résumé

    This doctoral dissertation, based on Henry David Thoreau's complete published works, as well as some unedited manuscripts, attempts to identify the foundation of his political thought. A popular author, he has given rise to much controversy. His political rhetoric shows him to be a man concerned with conveying his political and social ideas, which prove to be more consistent than many of his critics have assumed. A hundred and fifty years alter his death, Thoreau innovatively presents us with the challenges our modem democracies are facing. He calls for a new understanding of the law and the possibility of citizens' actions, notably questioning the inflexibility of the State and the acceptance of areas of lawlessness or the right of resistance, principles that critics are only beginning to take seriously. Yet we show that Thoreau is not hostile to the notion of association nor to an authority which would preserve freedom and justice; he actually ponders on what constitutes a « truie society ». Thoreau also recognizes the progress made in the past and the need to still further advance our societies. As we elucidate the limits of this « higher law » which supersedes all, we expose new parallels between Thoreau's political thought and the philosophy of the peace activists who made him famous.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (454 p.)
  • Annexes : 608 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2013) 074

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.