L' interprétation-médiation : approche sociolinguistique et perspectives traductologiques

par Elisabeth Navarro

Thèse de doctorat en Linguistique théorique, descriptive et automatique

Sous la direction de José Carlos Herreras García.

Soutenue en 2013

à Paris 7 .


  • Résumé

    L'interprétation-médiation, relève des métiers de la traduction et de l'interprétation, mais d'une façon marginale, car elle opère majoritairement dans le monde associatif et humanitaire. Les interprètes-médiateurs traduisent des échanges verbaux dans des situations interculturelles qui mettent en contact des personnes allophones nouvellement arrivées sur le territoire avec les institutions françaises. Relevant de l'interculturalité tout autant que de la médiation, elle s'inscrit dans un nouveau mode opératoire traductionnel, spécifique et singulier, que nous étudions en montrant en quoi l'intégration 4 paramètres sociaux dans le processus même de traduction ouvre la voie à une nouvelle conceptualisation traductologique. L'interprétation, dans ce contexte migratoire est une opération singulière qui, en inscrivant l'acte de traduction ou d'interprétation dans le pacte social et le pacte référentiel, installe le traducteur dans une posture active lors de l'interaction, engageant ainsi des modes de traduire spécifiques. On traduit ici, en effet, pour des personnes et dans des langues non équivalentes en termes de pouvoir, de poids et d'enjeux symboliques. Ainsi, le dialogue interculturel fait de la médiation l'acte central de l'interprétation et pose la traduction comme un déplacement vectoriel où les unités de sens laissent une place aux unités purement contextuelles.


  • Résumé

    Mainly working with actors of humanity associations, public service interpreting mixes up such activities as translating, and mediation. Formerly called community interpreters, these new public service actors translate verbal exchanges within intercultural situations that link new corners to France and French institutions. This new activity blends up interculturality, mediation and the specificity of a new translating modality, that we ceaselessly question to find out to what extend social parametres intermingle with translating modalities, thus paving the way to new conceptualisations. In the specific contexts of migrations, such interpreting is an outstanding operation that consider at the same time the act of translating, or interpreting, within the frames of social and referential pacts. Interpreting therefore keeps up the active posture of the translator during interactions, triggering off specific modes. They actually work for individuals, translating languages that cannot be equivalent in terras of strength, power and symbols. In the course of verbal exchanges, interculturality enables the act of mediating to become the centre of interpretation itself and settles up translations as the consequence of vectorial moves in which meaning units gradually integrate context parametres.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (376 f.)
  • Annexes : 103 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2013) 070

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2013PA070070
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.