Marguerite Duras : la voix, le cri, l'écriture

par Suk Hee Joo

Thèse de doctorat en Histoire et sémiologie du texte et de l'image

Sous la direction de Francis Marmande.

Soutenue en 2013

à Paris 7 .


  • Résumé

    Qu'est-ce que "faire la littérature" pour Marguerite Duras ? Cette expression étrange, par laquelle l'écrivain définit son activité créatrice, nous invite à explorer sa pratique d'écriture sans limiter son oeuvre aux textes littéraires. A partir d'une même source d'inspiration, d'un thème commun ou de personnages récurrents, ses oeuvres circulent d'un champ de création à l'autre, entre domaine littéraire, cinématographique et théâtral, par le procédé de la réécriture. Pourtant, il ne s'agit pas de répéter sans cesse la même histoire, mais de renouveler la création par les moyens propres à chacun de ces supports, et de mettre ainsi en évidence l'acte d'écrire comme performance. Dans ce procédé d'écriture, la voix joue un rôle primordial, car pour Marguerite Duras le verbe "écrire" n'est pas à entendre seulement au sens strict, mais désigne aussi l'acte qui fait résonner la voix, voix des personnages, voix anonymes et voix de l'auteur. C'est en ce sens que la voix, chez Marguerite Duras, est une composante essentielle de l'écriture comme acte de mémoire.


  • Résumé

    What does it mean when Marguerite Duras says she is "making literature"? With this unusual phrase, the writer tells us abourt her activity as a creator, and induces us to explore her writing as a practice, which is not restricted to literary production. Marguerite Duras's works often share their origin, main theme or characters, so that their author switches from one artistic field to another to adapt them, constantly moving from novel to film or theatre play through the process of rewriting. This is not about retelling the same story, but rather creating something always new according to each specific medium, and therefore enhancing the writing act as performance. Voice is an important feature of this writing process, because "writing" doesn't mean to Marguerite Duras just what it usually means : it is also a way of "voicing", be it the character's voices, anonymous voices or the author's voice. To this extent, voice is to Marguerite Duras an essential part of writing as an act of remembrance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (324 f.)
  • Annexes : 279 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2013) 066

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.