La longueur vocalique en arabe égyptien : une nouvelle conception

par Radwa Fathi

Thèse de doctorat en Linguistique théorique, descriptive et automatique

Sous la direction de Jean Lowenstamm.

Soutenue en 2013

à Paris 7 .


  • Résumé

    La thèse est consacrée a) à l'étude du système vocalique de l'arabe parlé dans les grands centres urbains du Nord de l'Egypte, et connu dans la documentation sous l'étiquette générique "arabe égyptien"; b) à l'élaboration des conséquences théoriques de cette étude. Deux fils conducteurs traversent chacun des chapitres. Le premier consiste à établir des généralisations descriptives sur des questions n'ayant pas encore retenu l'attention des linguistes, de véritables généralisations linguistiques du type capable de nourrir une élaboration théorique. De nouvelles données sont présentées et traitées par des outils d'analyse différents de ceux utilisés par mes prédécesseurs. L'argument principal de la thèse est que la clé de l'interprétation des manifestations vocaliques les plus importantes en arabe égyptien se trouve dans la définition de la corrélation entre qualité vocalique et quantité vocalique. Dans la thèse, j'établis une corrélation entre ces deux notions: seules les voyelles phonologiquement longues en arabe égyptien peuvent maintenir leur qualité au niveau phonétique. L'élaboration de cette nouvelle conception de la longueur vocalique a été rendue possible par la comparaison avec d'autres variétés de l'arabe dont les paramètres et la diachronie sont relativement bien compris, notamment l'arabe classique, ou l'arabe parlé au Maghreb. Avec l'existence d'importantes recherches sur les variétés contemporaines de l'arabe, la perspective de dégager les paramètres responsables de l'identification et de la stabilisation de chaque langue ou dialecte, semble se rapprocher sinon être à portée de main. Ceci est le deuxième fil conducteur qui traverse la thèse.

  • Titre traduit

    Vowel length in egyptian arabic : a different view


  • Résumé

    The dissertation is devoted to the study of the vowel system of an Arabic variety spoken in the major urban centers in northern Egypt, k*own under the generic terra "Egyptian Arabic. " The first common thread that runs through all chapters of the dissertation is to establish descriptive generalizations on issues that have not yet received the proper attention, descriptions that constitute true linguistic generalizations of a type likely to feed theoretical elaboration. A detailed analysis of a comprehensive fragment of fresh data using analytical tools different from those previously used by my predecessors is offered. The main argument of the dissertation is that the key to the interpretation of the most prominent vowel-related events in this language lies in the interdependence of vowel quality and vowel quantity. Only phonologically long vowels can maintain their quality on the phonetic level, otherwise they become incapable of surfacing. The establishment of the new construal of vowel length in Egyptian Arabic was also made possible through comparison with other varieties of Arabic whose diachrony and parameters are relatively well understood, namely Classical Arabic and the Arabic spoken in the Maghreb. With the proliferation of valuable research on contemporary varieties of spoken Arabic, the prospect of defming the parameters responsible for the identification and stabilization of each language or dialect appears to be within reach. This is the other common thread running through the dissertation. The dissertation in this respect contributes to the enhancement of the study of Arabic dialectology.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

La longueur vocalique en arabe égyptien : une nouvelle conception : a different view

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XIV-255 p.)
  • Annexes : 176 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2013) 045

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.