La construction de soi de descendants de migrants vietnamiens nés dans le pays d'accueil (France, Canada-Québec) : approche psychosociale clinique

par Sophie Hamisultane

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Florence Giust-Desprairies.

Soutenue en 2013

à Paris 7 , en partenariat avec Laboratoire de changement social (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Vincent de Gauléjac.

Le jury était composé de Jacques Rhéaume, Mokhtar Kaddouri, Shirley Roy.


  • Résumé

    Depuis les années quatre-vingt en France, la question posée de l'intégration des migrants issus des colonies françaises et ayant la nationalité française a fait apparaître les dérives, sinon les contradictions, des principes républicains. Ces contradictions se sont données à voir dans l'émergence de revendications identitaires des premières générations de descendants de migrants touchant à la reconnaissance de leur appartenance nationale alors même qu'ils sont nés en France. Ces problématiques identitaires, aujourd'hui largement étudiées par la sociologie de l'immigration, continuent de questionner la complexité d'un lien social qui se fonde, de plus en plus, sur des rapports interculturels. Or notre thèse est d'appréhender cette complexité dans une approche psychosociale et interdisciplinaire pour tenter d'apporter un éclairage des processus qui mènent à ce malaise vécu par cette population. Plus spécifiquement, nous interrogeons des personnes des premières générations de descendants de migrants vietnamiens. Notre analyse consiste alors à penser dans le rapport interculturel cette complexité de leur besoin de reconnaissance, qui agit le sentiment d'appartenance, comme un désir de reconnaissance aux multiples ancrages (psychique et social). Le rapport interculturel vient en effet convoquer (ou non) un désir de subjectivation qui se manifeste par le sentiment d'appartenance. Ce désir est celui d'affirmer sa place. L'analyse dévoile un sujet aux prises avec l'idéal de la subjectivation (significations dans la francité) et les exigences de la norme familiale (inscrite dans les principes confucéens).


  • Résumé

    Since the eighties in France, the question focusing on the enculturation of migrants from the French colonies, carrying the French nationality, has demonstrated the contradictions within the republican principles. Its contradictions were being observed in the emergence of identity claims by the first-generation descendants of migrants regarding the recognition of their French nationality as they were born in france. The identity issues widely studied today by the sociology of immigration continue to question the complexity of the social bond that relies increasingly on intercultural relations. Our thesis is to consider that said complexity from a clinical psychosocial and interdisciplinary perspective which has for objective to shed light on the processes that lead to the discomfort experienced by the migrant population. Specifically, we gathered qualitative data from people of first-generation descendants of Vietnamese migrants. Our analysis of the intercultural rapport reflects on the complex inter-subjectivity of their need of recognition and belonging ; a desire for recognition and belonging with multiple intercultural anchors (psychological and social). The intercultural rapport calls on, or not, a desire of subjectivization manifested by a sense of belonging ; the desire to assert its place. Our analysis reveals a subject dealing with the ideal of subjectivization (meaning of frenchness) and the requirements of the family norms (confucian).

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par L'Harmattan à Paris

Trouble dans l'interculturalité


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (402 f.)
  • Annexes : 420 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2013) 007

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Trouble dans l'interculturalité
  • Dans la collection : Clinique & changement social
  • Détails : 1 vol. (230 p.)
  • Notes : Autre tirage : 2018.
  • ISBN : 978-2-343-10989-3
  • Annexes : Bibliogr. p. [213]-225
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.