De nouvelles ruralités en Amérique centrale ? : dynamiques de mobilité, ressources et organisations familiales

par Delphine Prunier

Thèse de doctorat en Géographie des pays émergents

Sous la direction de Laurent Faret.

Soutenue en 2013

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif central la compréhension des transformations socio -productives en cours dans les campagnes centraméricaines, particulièrement dans les contextes de mobilités régionales et internationales. Elle vise à cerner les ressources spatiales, productives et sociales en jeu ainsi que les capacités d'ancrage et de dispersion permettant d'articuler les liens et les lieux lorsque la migration régit en partie l'économie familiale. Cette thématique est analysée dans trois environnements locaux -deux localités nicaraguayennes et une de l'Isthme de Tehuantepec au Mexique- où les dynamiques de mobilités temporaires et circulaires se conjuguent à des trajectoires migratoires plus longues et moins réversibles. La compréhension de la façon dont les familles gèrent la dispersion, la production, la transmission et l'interdépendance entre et au sein des différentes générations s'appuie sur une analyse de l'articulation des multiples trajectoires et temporalités migratoires. Les individus partagent ainsi, selon diverses modalités d'absençe, de présence et de participation socio-économique sur place ou à distance, un espace rural d'origine commun. La thèse vise à saisir la place occupée par la ressource migratoire au sein d'un système de ressources locales dont les familles bénéficient de manière inégale dans le milieu rural. De cette recherche émerge le caractère mouvant et malléable de l'organisation familiale dont les contours sont spécialement mis à l'épreuve de la migration, de la distance et de la séparation entre les membres ; ces contours s'adaptent, se fragilisent ou se renforcent et accompagnent ainsi les mutations des ruralités centraméricaines.


  • Résumé

    The central aim of this thesis is the understanding of the ongoing socioproductive transformations in the Central American countryside, especially in the contexts of regional and international mobility. It aims to identify the spatial, social and productive resources at stake as well as the settling down and scattering capacities that enable to articulate the links and the places as migration governs partially the household economy. This topic is discussed in three local environments - two Nicaraguan towns and one of the Isthmus of Tehuantepec in Mexico - where the dynamics of temporary and circular mobility combine with longer and less reversible migration trajectories. The understanding of how families manage dispersion, production, transmission and interdependence between and among different generations is based on an analysis of the articulation of numerous trajectories and migration temporalities. Individuals thus, share a common rural area of origin under various modes of absence, presence and socio-economic participation locally or remotely. The thesis aims to understand the place occupied by the migration resource within a system of local resources which benefits unevenly the families in rural areas. This research points out the changing and malleable character of the family organization whose contours are especially challenged by migration, distance and separation between members; these contours adjust to, get undermined or reinforced and therefore come along with the mutations in Central American ruralities.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (467 p.)
  • Annexes : 229 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (2013) 004

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.