Quelles régions à l'extérieur du Pacifique tropical influencent ENSO ?

par Hugo Dayan

Thèse de doctorat en Océanographie physique

Sous la direction de Jérôme Vialard.

Soutenue en 2013

à Paris 6 .


  • Résumé

    ENSO est le mode dominant de la variabilité climatique aux échelles interannuelles. Ses impacts sont planétaires et sa compréhension ainsi que sa prévision sont des enjeux fondamentaux. ENSO résulte de la variabilité interne du système couplé océan-atmosphère dans le Pacifique tropical. Toutefois, plusieurs études suggèrent que des anomalies interannuelles de température de surface dans d’autres régions influencent les vents dans le Pacifique équatorial et le cycle ENSO. A la différence des études précédentes qui se focalisaient sur l’influence d’une région spécifique, cette thèse propose une approche objective et systématique afin d’identifier les régions susceptibles d’influencer ENSO. Une analyse statistique des observations a d’abord permis de cibler plusieurs régions évoquées dans la littérature : l’océan Indien, le Pacifique Nord et Sud et l’Atlantique tropical et Nord. L’utilisation de la modélisation numérique (modèle de circulation générale atmosphérique et modèle océanique simple) a ensuite permis de montrer que seules les anomalies de température de surface dans l’océan Indien influencent ENSO. Ces anomalies induisent des anomalies de tension de vent dans l’ouest du Pacifique équatorial en hiver, puis des fluctuations de la température de surface de la mer dans le centre du Pacifique au printemps suivant, susceptibles d’influencer l’évolution d’ENSO. La sensibilité de certains résultats de cette thèse suggère que l’identification des forçages externes d’ENSO à partir de l’analyse statistique des observations est une tâche complexe. Une approche multi-modèle de ce problème semble à l’avenir préférable.


  • Résumé

    ENSO is the most energetic mode of earth’s climate at inter-annual timescales. Its global impacts make the understanding and forecasting of its evolution a primary research objective. ENSO is the result of tropical Pacific ocean-atmosphere’s system internal variability. Recent studies however suggest that inter-annual Sea Surface Temperature anomalies in other regions can influence ENSO evolution through atmospheric teleconnections to equatorial Pacific winds. In contrast with previous studies, which focussed on the effect of a specific region on ENSO, we adopt here a global and objective approach to identify regions that influence ENSO through teleconnections. The statistical analysis of observed datasets first allowed to identify possible regions that influence ENSO, that were previously discussed in literature: the tropical Indian Ocean, North and South subtropical Pacific, and tropical and North Atlantic oceans. Numerical modelling (Atmospheric General Circulation Model and simple ocean model experiments) further indicates that only surface temperature anomalies in the tropical Indian Ocean seem to induce a wind stress response over the Pacific. This wind stress response is strongest in winter over the western Pacific, and induces surface temperature anomalies in the central Pacific during the following spring, that can be amplified by the Bjerknes feedback and influence ENSO evolution. The sensitivity of some results in this work to details of the analysis method suggests that identifying external influences on ENSO through the statistical analysis of observational dataset is a difficult task. A dedicated multi-model approach of that question seems preferable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (152 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 137-150

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris6 2013 807
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.