Microglia in the embryonic brain and spinal cord during the development of neuronal networks

par Nina Swinnen

Thèse de doctorat en Cerveau. Cognition. Comportement

Sous la direction de Pascal Legendre et de Jean-Michel Rigo.

Soutenue en 2013

à Paris 6 .

  • Titre traduit

    Microglie dans le cerveau et la moelle épinière embryonnaire au cours du développement des réseaux neuronaux


  • Résumé

    Les cellules microgliales sont les cellules immunitaires résidentes du système nerveux central (SNC). Elles peuvent déjà être détectées au début du développement embryonnaire du SNC. Dans ce projet de recherche nous avons étudié l'invasion et les caractéristiques phénotypiques des cellules microgliales du cerveau embryonnaire. Nos résultats demontrent que les microglies dans le cortex embryonnaire ont un phénotype de « repos »; elles expriment peu de marqueurs d'activation et n'ont presque aucun canaux K+ à rectification entrante. Pourtant, elles sont très dynamiques comme dans le cerveau adulte. Au cours du développement du plexus choroïde, des microglies activées au phenotype phagocytique s'accumulent à un moment coïncidant avec un pic d'apoptose dans cette structure. La proliferation des microglies dans la moelle épinière embryonnaire dépend de récepteurs P2X7. Nous avons retrouvé les mêmes récepteurs sur les cellules microgliales du cortex. Diverses études ont demontré que les infections et l'activation immunitaire pendant la grossesse donnent un risque accru de développement de maladies neuro-psychiatriques chez les enfants. Puisque les microglies sont les cellules immunitaires du SNC et qu’elles sont présentes au cours du développement embryonnaire, nous avons examiné si elles sont activées après une reaction immunitaire maternelle pendant la grossesse. Nos résultats indiquent qu’il n'y a aucune augmentation de densité ou d’activation des cellules microgliales dans le cerveau embryonnaire après induction d’une réaction immunitaire maternelle.


  • Résumé

    The microglia are the resident immune cells of the central nervous system (CNS). They can be detected from the beginning of the development of the embryonic CNS. In this project we have studied the invasion and phenotypic characteristics of the microglial cells in the embryonic brain. Our results show that embryonic microglia in the cortex have a “resting” phenotype; the express little activation markers and have little to no inward rectifying K+ channels. However, they are very dynamic like observed in the adult brain. During development of the choroid plexus, activated microglia with a phagocytic phenotype accumulate at the moment apoptotic cells are present in this structure. The proliferation of microglial in the embryonic spinal cord depends on P2X7 receptors. We found the same receptors to be present on the microglia in the cortex. Different studies have shown that infections and immune activation during pregnancy increase the risk on neuropsychiatric disorders in the offspring. Since microglia are the immune cells of the CNS and they are present early in development, we studied the effect of maternal inflammation during pregnancy on these cells. Our results indicate that there is no effect on microglia density and activation after maternal immune activation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([125] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.130-139. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : T PARIS 6 2013 321

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2013PA066321
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.