Apports atmosphériques à l'océan : devenir du fer atmosphérique, interactions des particules avec la matière organique et conséquences sur l'export de carbone

par Matthieu Bressac

Thèse de doctorat en Océanographie

Sous la direction de Cécile Guieu.

Soutenue en 2013

à Paris 6 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour but d’étudier l’impact des apports atmosphériques sur les cycles biogéochimiques et l’export de carbone à l’océan profond. Deux approches expérimentales complémentaires d’ensemencement artificiel au sein d’un assemblage naturel et en condition abiotique ont permis de démontrer l’importance des processus d’agrégation entre les particules lithogéniques et la matière organique dissoute (MOD) et ont confirmé le pouvoir « ballast » attribué à ces particules. Nous avons ainsi pu démontrer que le flux de carbone organique particulaire (COP) associé à ces particules pouvait représenter une part importante du flux global de COP engendré par ces dépôts atmosphériques. Cette « pompe à carbone lithogénique » peut donc être considérée comme une composante majeure de l’export de carbone dans les régions océaniques fortement soumises aux dépôts atmosphériques. L’influence de la MOD et le rôle des différents processus post-dépositionnels sur le devenir du fer dissous (DFe) d’origine atmosphérique dans l’eau de mer ont également été étudiés. De fortes interconnexions entre les processus post-dépositionnels, contrôlées par la MOD, ont induit une large gamme de dissolution du fer d’origine atmosphérique (un ordre de grandeur) dans des conditions biogéochimiques contrastées. Ces variations saisonnières sont telles que la non-prise en compte de ces processus post-dépositionnels fausse notre compréhension du rôle des apports atmosphériques sur le cycle du fer. Ainsi, les flux de DFe ne sont pas linéairement reliés aux flux atmosphériques démontrant l’inadéquation de l’utilisation d’une valeur absolue de solubilité du fer pour paramétrer les flux de fer biodisponible à l’océan.

  • Titre traduit

    Atmospheric deposition to the ocean : fate of atmospheric iron, interactions between particles and organic matter and impaccts on carbon export


  • Résumé

    Cette thèse a pour but d’étudier l’impact des apports atmosphériques sur les cycles biogéochimiques et l’export de carbone à l’océan profond. Deux approches expérimentales complémentaires d’ensemencement artificiel au sein d’un assemblage naturel et en condition abiotique ont permis de démontrer l’importance des processus d’agrégation entre les particules lithogéniques et la matière organique dissoute (MOD) et ont confirmé le pouvoir « ballast » attribué à ces particules. Nous avons ainsi pu démontrer que le flux de carbone organique particulaire (COP) associé à ces particules pouvait représenter une part importante du flux global de COP engendré par ces dépôts atmosphériques. Cette « pompe à carbone lithogénique » peut donc être considérée comme une composante majeure de l’export de carbone dans les régions océaniques fortement soumises aux dépôts atmosphériques. L’influence de la MOD et le rôle des différents processus post-dépositionnels sur le devenir du fer dissous (DFe) d’origine atmosphérique dans l’eau de mer ont également été étudiés. De fortes interconnexions entre les processus post-dépositionnels, contrôlées par la MOD, ont induit une large gamme de dissolution du fer d’origine atmosphérique (un ordre de grandeur) dans des conditions biogéochimiques contrastées. Ces variations saisonnières sont telles que la non-prise en compte de ces processus post-dépositionnels fausse notre compréhension du rôle des apports atmosphériques sur le cycle du fer. Ainsi, les flux de DFe ne sont pas linéairement reliés aux flux atmosphériques démontrant l’inadéquation de l’utilisation d’une valeur absolue de solubilité du fer pour paramétrer les flux de fer biodisponible à l’océan.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Annexes : Bibliographie, p.171-194

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris6 2013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.