Les mesures compensatoires pour la biodiversité : conception et perspectives d'application

par Baptiste Regnery

Thèse de doctorat en Ecologie

Sous la direction de Christian Kerbiriou et de Denis Couvet.

Soutenue en 2013

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le développement de nouveaux projets d’aménagement est une des causes majeures d’érosion de la biodiversité. Face à ce constat, de plus en plus d’Etats mettent en place des politiques de compensation pour tenter de concilier l’aménagement du territoire avec la conservation de la biodiversité. Cependant, les mesures compensatoires employées jusqu’à présent ont souvent été contestées au niveau écologique. L’objectif de la thèse est de renforcer les bases scientifiques de la conception des mesures compensatoires et de fournir des outils pour améliorer les pratiques. Pour cela, j’ai tenté de clarifier les bases théoriques de la compensation et d’identifier les paramètres importants à prendre en compte pour évaluer des pertes et gains écologiques. Ensuite, j’ai étudié les modalités de compensation pour les espèces protégées au niveau national. Ce travail a notamment permis de montrer que les équivalences taxonomiques étaient fortement influencées par les caractéristiques des sites impactés et que les compensations actuelles prenaient peu en compte les espèces communes et les fonctionnalités écologiques. Puis, j’ai étudié le potentiel indicateur des micro-habitats d’arbre en milieu forestier. Je montre que les micro-habitats permettent d’expliquer des variations taxonomiques et fonctionnelles chez les oiseaux et chiroptères. Ces résultats ouvrent des perspectives pour évaluer des trajectoires écologiques et pourraient aider à mieux concevoir les compensations en milieu forestier. Enfin, ce travail de thèse s’est poursuivi par la recherche de solutions pour mieux prendre en compte les enjeux spatiaux et temporels de maintien de la biodiversité à travers la compensation.

  • Titre traduit

    Biodiversity offsets : designing and perspectives of application


  • Résumé

    Development projects are currently one of the greatest threats to biodiversity. In this context, an increasing number of States are implementing offset policies to reconcile development projects with biodiversity conservation. However, biodiversity offsets have been challenged until know, both conceptually and practically. This thesis aims to strengthen scientific bases in offset designing and to provide tools to improve offset practices. Therefore, I first attempted to clarify the concepts of biodiversity offset and to highlight the main parameters to assess ecological losses and gains. Secondly, I studied at a national scale how offset measures for protected species were designed at a national scale. Among several results, I showed that taxonomic equivalences were strongly influenced by characteristics of impacted sites. I also pointed that current offsets took little account of common species and ecological functions. Thirdly, I studied the indicator value of tree microhabitats in forest. I showed that tree microhabitats can explain taxonomic and functional variations among birds and bats. These results provide opportunities to assess ecological trajectories and could help to improve offset designing in forest ecosystems. Finally, I attempted to provide solutions to take better into account spatial and temporal issues of biodiversity conservation through offset.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (266 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.103-116

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : T PARIS 6 2013 563

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Section Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 13 PA06 6563
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.