Extraction et hémisynthèse d'analogues de la guttiférone A

par Yann Fromentin

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Marie-Christine Lallemand.


  • Résumé

    La guttiférone A , appartenant à la famille des PPAPs ou Acyle Phloroglucinol Polycycliques Polyprénylées, est une molécule extraite à partir d’un arbre tropicale, le Symphonia globulifera. Cette matière première est abondante et peut être facilement obtenue. De plus, elle présente de nombreuses activités biologiques, lui conférant un potentiel pharmacologique très intéressant. Trois approches ont été effectuées durant ces travaux. La première fût l’utilisation de microorganismes pour effectuer des biotransformations. L’utilisation de levures a permis de synthétiser la 3,16-oxy-guttiférone A, forme xanthone de la guttiférone. Le second axe a été d’utiliser des outils chimiques pour obtenir des dérivés de la guttiférone A. Dans un premier temps, une vingtaine d’analogues éther et ester du catéchol a été synthétisée, certains de ces composés ont montré un meilleur indice de sélectivité sur les parasites. Une synthèse sélective de xanthone par une réaction de couplage phénolique oxydatif a également été étudiée. Nous avons pu obtenir par cette approche la 3,16-oxy-guttiférone A, la 1,16-oxy-guttiférone A et la 1,12-oxy-guttiférone A. Ces réactions ont aussi donné accès à des dérivés xanthone hydroxylée jamais décrits dans la littérature. Enfin, un travail préliminaire de phytochimie sur les graines et feuilles du Symphonia globulifera a été réalisé, permettant d’isoler des analogues de la guttiférone A, la guttiférone C et D, ainsi que d’autres molécules comme des bisflavonoides et des xanthones.

  • Titre traduit

    Isolation and semisynthesis of guttiférone A analogs


  • Résumé

    Guttiferone A, belonging to the PPAPs family (Polycyclic Polyprenylated Acylphloroglucinols), is extracted from a tropical tree called Symphonia globulifera. This raw material is abundant and can be easily obtained. In addition, it has many biological activities, giving it a very interesting pharmacological potential. Three approaches were used in this work. The first was the use of microorganisms to perform biotransformations. The use of yeast allow the synthesis of 3,16-oxy-guttiférone A, a xanthone derivative of guttiferone A. The second theme was the use of chemical tools for guttiferone A derivation. First, twenty ether and ester catechol analogs were synthesized, some of these compounds showed a better selectivity index of parasites. Selective synthesis of xanthone by phenolic oxidative coupling reaction was also studied. We obtained by this approach the 3.16-oxy-guttiferone A, 1,16-oxy-guttiferone A and 1,12-oxy-guttiferone A. These reactions have also provided some hydroxylated xanthone never described before in the literature. Finally, preliminary phytochemical work on seeds and leaves of Symphonia globulifera lead to the isolation of guttiférone A analogues such as guttiférone C and D, as well as other molecules such as bisflavonoides and xanthones.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.