Effet de la référence à soi sur la mémoire épisodique : évaluation et prise en charge dans le vieillissement normal et la maladie d'Alzheimer

par Jennifer Lalanne

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Pascale Piolino.

Le président du jury était David Clarys.

Le jury était composé de Pascale Piolino, David Clarys, Gianfranco Dalla Barba, Serge Nicolas, Thierry Gallarda.

Les rapporteurs étaient David Clarys, Gianfranco Dalla Barba.


  • Résumé

    Le Soi est un construit complexe en interaction intime avec la mémoire. Selon certains modèles, cette interaction avec la mémoire s'exerce à la fois aux niveaux conceptuel et phénoménologique du Soi. Le Soi conceptuel basé sur la mémoire autobiographique sémantique est préservé dans le vieillissement normal et affaibli dans la maladie d’Alzheimer à un stade débutant. En revanche, le Soi phénoménologique basé sur la mémoire autobiographique épisodique est déjà perturbé dans le vieillissement normal et est très altéré dans la maladie d’Alzheimer. La conséquence principale de l’atteinte du Soi dans la maladie d’Alzheimer est la perte progressive de l’identité, avec un passé qui devient de plus en plus abstrait et désincarné. Le premier objectif de cette thèse était d’étudier dans le vieillissement normal et la maladie d'Alzheimer l’influence de ces deux composantes du Soi (basée sur les aspects sémantiques ou épisodiques de la mémoire autobiographique) sur l’apprentissage de nouvelles informations en mémoire épisodique. Trois études expérimentales ont été réalisées à partir d'un paradigme de référence à Soi sur la mémoire. Chez les sujets jeunes et âgés, et à moindre mesure chez les patients Alzheimer, les résultats ont montré que la mise en relation de nouveaux stimuli avec des connaissances sur Soi (Soi conceptuel) ou des souvenirs personnels (Soi phénoménologique) facilitait l’élaboration et l’organisation de la trace mnésique durant l’encodage. L’élaboration supérieure des traces mnésiques après un traitement en référence au Soi conceptuel ou phénoménologique permettait aussi d’augmenter leur discrimination (reconnaissance) et favorisait l’expérience recollective (Remember). Par contre, à l'exception des sujets jeunes, la récupération via une recherche stratégique auto-initiée (rappel libre) n’était pas améliorée par un encodage en référence à Soi. La récupération des traces mnésiques est également apparue être fortement influencée par les buts personnels du sujets, dont le maintien d’une image positive est particulièrement prévalent chez les sujets âgés et les patients Alzheimer, donnant ainsi lieu à un biais de positivité durant le rappel des informations. Le second objectif concernait le développement d'une prise en charge spécifique des troubles de mémoire antérograde dans la maladie d'Alzheimer en s'appuyant sur l'interaction bénéfique entre le Soi et la mémoire. L’idée était que le Soi pouvait être une voie pour pallier aux troubles mnésiques antérogrades dans la maladie d’Alzheimer et devenir une stratégie efficace de compensation, qui puisse être optimisée en renforçant également lacomposante mnésique rétrograde dans ses aspects sémantique et épisodique autobiographiques. Pour cela, une quatrième étude a été réalisée afin de valider expérimentalement l'efficacité d’un programme de réminiscence basé sur le modèle théorique de mémoire autobiographique de Conway. Les résultats ont pu démontrer l’efficacité du programme sur l’amélioration de l’humeur chez des patients Alzheimer, et surtout sur la récupération d’informations personnelles sémantiques et sur la spécificité des souvenirs autobiographiques. Dans une cinquième étude, la réminiscence a été utilisée pour renforcer la mémoire autobiographique conjointement à l’apprentissage d’une stratégie de facilitation mnésique visant l'amélioration de l’encodage de nouveaux événements par le biais de traitements en référence au Soi conceptuel et phénoménologique. Les résultats d’une première étude de cas ont pu montrer que le programme avait eu un impact positif sur les capacités de mémorisation de nouvelles infomations en mémoire épisodique, sur la mémoire autobiographique et le sentiment d'identité. (...)


  • Résumé

    The self is a complex and multidimensional construct in close interaction with the memory. The conceptual Self, based on semantic autobiographical memory, is preserved in normal aging but weakened in Alzheimer's disease from an early stage. However, the phenomenological Self, based on episodic autobiographical memory, is disturbed in normal aging and even more in Alzheimer's disease. The main consequence of those impairments in Alzheimer's disease is a gradual loss of identity, with a past becoming increasingly abstract and disembodied. The first objective of this thesis was to study the influence of the different components of the self on the learning of new information in episodic memory in normal aging and in Alzheimer's disease. We realized three studies based on the Self-reference paradigm on episodic memory. In young and elderly people, and to a lesser extent in Alzheimer's patients, results showed that linking new stimuli with pre-existing Self-knowledge (Conceptual Self) or personal memories (Phenomenological Self) facilitated the elaboration and the organization of the mnesic trace during the encoding. The superior elaboration of mnesic traces after processing information in reference to the conceptual or phenomenological Self also increased the discrimination of memory traces (recognition) and favored the recollective experience (Remember). However, the recall based on self-initiated strategic research (free recall) was not improved, except for the young participants. The retrieval of memory traces also appeared to be strongly influenced by the personal Self-goals, including maintaining a positive image that is especially prevalent in aging. The consequences were a positive bias on performances during the retrieval. The second objective of this thesis concerned the development of a non medical intervention specially devoted to anterograde memory in Alzheimer’s disease based on the beneficial interaction between the Self and the episodic memory. The idea was that the Self could be a palliative method to the anterograde amnesia in Alzheimer's disease and could become an effective compensation strategy that could be optimized by enhancing self-contents based on retrograde memory according to different life-periods and multidimensional aspects (semantic, episodic). In that way, in a fourth study was presented a validation of an experimental program of reminiscence based on Conway’s theoretical model in patients with an early to moderate stage of Alzheimer's disease. The results have demonstrated the effectiveness of the program on improving mood, and especially on the retrieval of semantic personal information and on the specificity of autobiographical memories. In a last study, the reminiscence was used to strengthen the autobiographical memory in conjunction with the learning of a facilitation mnemonic strategy in order to improve the encoding of new events through conceptual and phenomenological Self-reference processing. Preliminary results with a single case showed that this program had a positive impact on the capacities of learning new information in episodic memory, on the autobiographical memory and the personal sense of identity. In conclusion, results showed that Self-reference processes are ? preserved in normal aging and that they could be still efficient in Alzheimer’s disease. The most important is that the Self-reference effect is sustainable in long term memory. The Self-reference strategy is also an efficient support to improve the mnesic capacities for acquiring new personal events in Alzheimer's patients.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.