Menace(s) du stéréotype et perception de soi : Comment modérer l’impact des réputations négatives sur les membres des groupes stéréotypés ? Le cas des femmes et des Noirs de France

par Racky Ka

Thèse de doctorat en Psychologie sociale

Sous la direction de Rasyid Sanitioso.

Le président du jury était Jean-Claude Croizet.

Le jury était composé de Rasyid Sanitioso, Jean-Claude Croizet, Peggy Chekroun, Delphine Martinot, Pap NDiaye, Geneviève Coudin.

Les rapporteurs étaient Peggy Chekroun, Delphine Martinot.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la menace du stéréotype (Steele & Aronson, 1995) qui correspond à la crainte qu’un individu, appartenant à un groupe négativement stéréotypé, peut ressentir lorsqu’il risque de confirmer, par sa performance ou son comportement, le stéréotype négatif associé à son groupe. Cette crainte, en retour, le mènerait involontairement à confirmer le stéréotype. Trois objectifs guident ce travail : (1) Nous proposons d’examiner le rôle de la perception de soi (i.e., en tant qu’individu unique ou en tant que membre du groupe) dans la modération (i.e., augmentation ou diminution) des effets négatifs de la menace du stéréotype sur les performances, l’état émotionnel et la perception de la situation. (2) Nous suggérons de tenir compte de la distinction récente entre la menace du stéréotype dirigée vers soi (i.e., peur de confirmer le stéréotype pour soi-même) et la menace du stéréotype dirigée vers le groupe (i.e., peur d’être un mauvais représentant de son groupe) et d’en examiner les impacts sur la performance des individus concernés (Shapiro & Neuberg, 2007 ; Wout, Jackson, Spencer, & Danso, 2008). Ces deux premiers objectifs ont fait l’objet de quatre études expérimentales portant sur les femmes et le stéréotype d’incompétence en mathématiques (présentées dans la Partie 1). Les principaux résultats indiquent que la perception de soi en tant que membre du groupe (i.e., soi interdépendant) a des effets plus délétères sur la performance et l’état émotionnel que la perception de soi en tant qu’individu unique (i.e., soi indépendant). Enfin, (3) notre dernier objectif était d’étendre les recherches sur la menace du stéréotype à un groupe stigmatisé encore non étudié dans le contexte français. Pour cela, nous avons choisi d’examiner le groupe des Noirs de France avec quatre études (présentées dans la Partie 2). Les principaux résultats révèlent l’existence de stéréotypes négatifs associés à ce groupe (e.g., incompétence intellectuelle) ainsi que leur impact non négligeable sur les membres de ce groupe (e.g., performances, comportements au quotidien).

  • Titre traduit

    Stereotype-Threat(s) and self-perception : How to moderate negative reputations’ impact on stereotyped group members ? : The case of women and Blacks of France.


  • Résumé

    This thesis is about stereotype threat effect (Steele & Aronson, 1995), which is definedas the fear one feels when one risks confirming the negative stereotypes associated with one’sgroup. This fear, in return, may lead one to involuntarily confirm the negative stereotypes byone’s behavior or performance. Three goals have guided this thesis work: (1) we propose toexamine self-construal’s moderator role (i.e., seing oneself as an individual or as a groupmember) on stereotype threat negative effects. (2) We suggest to take into account the recentdistinction between self stereotype-threat (i.e., the fear of confirming the negative stereotype foroneself) and group stereotype-threat (i.e., the fear of being a bad ambassador of one’s group;Shapiro & Neuberg, 2007 ; Wout, Jackson, Spencer, & Danso, 2008) and to examine theireffects on performance. These two objectives were examined in four experiments amongwomen and the stereotype of mathematics incompetence (results are presented in the first partof this manuscript). Main results show that interdependent self-construal activation has moredetrimental effects on performance and emotional state (i.e., anxiety) than independent selfconstrualactivation. The third (3) goal of this thesis is to extend stereotype threat effectsresearch to a stigmatized group which wasn’t studied yet in France. We chose Blacks of Franceand we run four studies among this group (results are presented in the second part of thismanuscript). Main results show that Blacks of France are associated with negative stereotypes(e.g., intellectual incompetence) which have negative effects among members of this group (e.g.,on performance, everyday behavior).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.