Pour une sociologie des médias sociaux : Internet et la révolution médiatique : nouveaux médias et interactions

par Lucile Merra

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Birgitta Orfali.

Le président du jury était Patrice Flichy.

Le jury était composé de Birgitta Orfali, Patrice Flichy, Nonna Mayer, Jean-Claude Soulages, Fabien Granjon.

Les rapporteurs étaient Nonna Mayer, Jean-Claude Soulages.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur un objet sociologique en construction : les médias sociaux. Si le caractère tautologique de cette expression surprend de prime abord, l’absence de définition abordant cet objet sous un angle médiatique laisse entrevoir la récence et la complexité du concept. Par une approche empirique fondée sur l’étude des usages, des pratiques et des représentations des utilisateurs de ces nouveaux médias, nous poursuivons ici l’objectif de produire une analyse contextualisée de l’apparition d’un nouveau genre médiatique. La dimension interactionniste qui sous-tend la nature de ces médias guidera notre réflexion en accordant, de ce fait une place centrale, à la participation des utilisateurs actifs sur ces médias. De ces individus connectés et en réseau à leurs agrégations en audiences actives, nous nous intéresserons aux nouvelles formes d’expression de l’engagement. Nous tenterons alors d’apporter un regard sociologique à cet objet social, culturel et médiatique que sont les médias sociaux et sur la constitution des mouvements sociaux qu’ils supportent.

  • Titre traduit

    A sociological approach to social media : Internet and the media revolution : new media and interactions


  • Résumé

    This thesis is focused on the analysis of a topic that is still a “work in progress” in Sociology: social media. Although this tautological expression may be amazing at first sight, it appears that no academic definition of social media has been proposed to date. This gap in academic research illustrates that this topic is both recent and complex. Therefore, our research aims to conduct a contextual analysis of the emergence of a new media. This research is based on an empirical approach through the study of uses, practices and representations of social media users. As social media are characterized by the interactionist dimension, our research will target active users. From these connected and networked people to active audiences, our analysis will focus on new ways related to involvement. Our research will contribute to the sociological understanding of a social, cultural and media topic that represents social media as well as the set up of social movements supported by social media.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.