La famille camerounaise entre tradition et modernité : aspirations et représentations familiales de l’enfant handicapé

par Rosine Ntsama (Betsogo Atangana)

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Antigone Mouchtouris.

Le président du jury était Bernard Valade.

Le jury était composé de Antigone Mouchtouris, Bernard Valade, Étienne Le Roy, Piero-Dominique Galloro.

Les rapporteurs étaient Étienne Le Roy, Piero-Dominique Galloro.


  • Résumé

    Cette thèse aborde l’évolution de la famille dans le contexte africain en général et en République du Cameroun en particulier à travers le handicap. La famille ne peut plus gérer le handicap dans la sphère privée. Le changement structurel constaté au travers des aspirations et des représentations sociales des acteurs sur la gestion du handicap suscite des réformes institutionnelles. Ainsi, le handicap de par ses aspirations crée une dynamique sociale permettant alors la cohabitation et la coexistence des deux systèmes de prise en charge à savoir : « tradition et modernité ». L’on voit la famille transférer la problématique du handicap de la sphère privée à la sphère publique qu’est l’État. L’analyse situationnelle réalisée dans les dix régions du Cameroun a permis de comprendre la mise en œuvre des pratiques sociales pour l’autonomie et l’épanouissement des personnes handicapées. Ainsi, la gestion de la prise en charge des personnes handicapées introduit un processus de modernisation. Des contradictions et des ambivalences observées traduisent par ailleurs la complexité qui engendre un type de contemporanéité. La construction sociale de l’État laisse à croire que celui-ci ne peut pas gérer le handicap sans la collaboration des familles. La famille devient donc un partenaire de l’État dans le traitement social de la personne handicapée. Cette recherche mène à comprendre comment la famille en tant qu’institution de socialisation et vecteur de cohésion sociale traduit la complexité de sa réalité sociale pour susciter des transformations sociales au travers de la prise en charge des personnes handicapées.

  • Titre traduit

    Pas de titre en anglais


  • Résumé

    This thesis in general approaches the evolution of the family in the African context and in Republic of Cameroun in particular through the handicap. The family cannot manage the handicap in the private sphere any more. The structural change noted through the aspirations and of the social representations of the actors on the management of the handicap causes institutional reforms. Thus, the handicap from its aspirations creates a social dynamics then allowing the cohabitation and the coexistence of the two systems of assumption of responsibility knowing: “tradition and modernity”. One sees the family transferring the problems from the handicap of the sphere deprived to the public sphere which is the State. The situational analysis carried out in the ten regional areas of Cameroun made it possible to understand the implementation of the social practices for the autonomy and the blooming of the handicapped people. Thus, the management of the assumption of responsibility of the handicapped people introduces a process of modernization. Contradictions and ambivalences observed in addition translate the complexity which generates a type of contemporaneity. The social construction of the State leaves believe that this one cannot manage the handicap without the collaboration of the families. The family thus becomes a partner of the State in the social treatment of the handicapped person. This research undertakes to understand how the family as an institution of socialization and vector of social cohesion translates the complexity of her social reality to cause social transformations through the assumption of responsibility of the handicapped people.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (155 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 330-338

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.