La sculpture bouddhique en bronze en Chine des origines au Ve siècle, analyses et datations

par Sophie Allard-Latour

Thèse de doctorat en Histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Flora Blanchon et de Antoine Gournay.

Soutenue le 19-12-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris) .

Le jury était composé de Jean-Noël Robert, Vincent Lefèvre, Oliver J. Moore.


  • Résumé

    L’arrivée en terre chinoise du bouddhisme et de ses images eut pour conséquence d’influencer de manière déterminante et durable la pensée et les expressions artistiques chinoises. Cette thèse se propose d’étudier la sculpture bouddhique en bronze en Chine des origines au Ve siècle, sa constitution et son processus d’élaboration dans le contexte social et culturel chinois des Ier et IIe siècles à partir des données archéologiques récentes et son évolution vers des formes iconographiques normatives, du IIIe au Ve siècle. Les images les plus anciennes découvertes à ce jour dans le Sichuan et la région du Yangzi apparaissent dans un cadre funéraire et s’inscrivirent dans un terreau de croyances locales ancestrales avec lesquelles elles formèrent un véritable syncrétisme pendant près d’un siècle. Leur fonction était semble-t-il protectrice, talismanique, apotropaïque et propitiatoire. Leur véritable fonction cultuelle vit le jour vers la fin du IIIe siècle avec l’émergence d’images individuelles du Buddha en bronze doré, conformes aux prescriptions iconographiques édictées par les textes. A partir des découvertes archéologiques réalisées ces trente dernières années, encore vierges de toute analyse, nous avons établi une classification et une chronologie de datation pour une centaine de sculptures bouddhiques en bronze datant du IIIe au Ve siècle et réalisé une étude stylistique et iconographique détaillée de celles-ci et de leurs sources d’influences. Une traduction en langue occidentale et une analyse inédites des inscriptions votives gravées sur ces images viennent pour la première fois éclairer les pratiques, les cultes et les courants doctrinaux à ces époques.

  • Titre traduit

    Bronze Buddhist sculpture in China from its origins to the 5th century, analysis and chronology


  • Résumé

    The arrival in China of Buddhism and its images had a determining and long-lasting influence on Chinese thought and artistic expression. This thesis proposes a study of bronze Buddhist sculpture in China from its origins to the 5th century, its development and process of elaboration in the Chinese social and cultural context of the 1st and 2nd centuries as evidenced by recent archeological data, and its evolution towards normative iconography from the 3rd to the 5th century. The oldest sculptures to date discovered in the Sichuan and Yangzi regions were found in tombs, and were an integral part of ancestral local beliefs with which they formed a veritable syncretism for almost a century. It seems that their function was a protective, talismanic, apotropaic, and propitiatory one. Their real religious function emerged around the end of the 3rd century with the appearance of individual gilt bronze sculptures of the Buddha that conformed to iconography as prescribed by the texts. On the basis of the archeological finds of the last 30 years, which have yet to be analyzed, this thesis establishes a classification and a chronological scale for a hundred bronze Buddhist sculptures dating from the 3rd to the 5th centuries, and proposes a stylistic and iconographic study of these sculptures and of their influencing sources. A translation in a Western language and an unprecedented analysis of the votive inscriptions engraved on the sculptures offer, for the first time, a glimpse into the practices, cults, and doctrines of those times.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.