Le piano xénakien. Des concepts au langage instrumental : enjeux pour l’interprétation

par Stephanos Thomopoulos

Thèse de doctorat en Musique : recherche et pratique

Sous la direction de Jean-Marc Chouvel et de Gérard Pesson.

Soutenue le 17-12-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Patrimoines et Langages Musicaux (Paris) (équipe de recherche) .


  • Résumé

    Le piano de Xenakis, comme tous les langages instrumentaux du compositeur, reste un objet assez singulier dans la littérature de l’instrument. Encore aujourd’hui rarement abordé par les pianistes, il semble d’une difficulté vertigineuse, et les voies qui mènent à sa réalisation restent dissimulées. L’originalité du langage musical du compositeur génère une technique extrêmement détachée de la tradition pianistique, et un pianiste manque souvent de savoir-faire et d’outils pour parvenir à l’exécution. Dans cette recherche nous essaierons d’aborder ce lien entre les principaux concepts xénakiens (musique stochastique, musique symbolique, mouvement brownien et pans ondulatoires, arborescences, cribles) et son langage pianistique, afin de mieux identifier cette écriture instrumentale et envisager des chemins pouvant favoriser l’interprétation de cette musique. Nous étudions la totalité des œuvres avec piano, puis nous explorons chacun des grands concepts du compositeur, pour établir ensuite leur connexion avec le langage pianistique dans quatre œuvres majeures pour le piano : Herma, Synaphaï, Evryali, Mists. Pour chacune de ces œuvres nous effectuons une analyse, puis proposons une approche pianistique visant le travail, l’exécution et l’interprétation.

  • Titre traduit

    Performance issues regarding the xenakian piano : from concept to instrumental language


  • Résumé

    Xenakis’ piano, like all the composers’ instrumental languages, remains a rather peculiar issue in the literature of the instrument, still rarely approached by pianists, not only because of its obvious difficulty, but mostly because of the great number of question raised by it, questions related to its feasibility and execution. The originality of the composer’s musical language generates a technic extremely detached from piano tradition, and a pianist often lacks the savoir-faire and the tools to reach a convincing execution of these works. In this research we try to approach the link between the principal xenakian concepts (stochastic music, symbolic music, Brownian movement and wave-like sides, arborescences, sieves) and the pianistic language related to it, in order to identify Xebakis’ writing for the instrument and consider the ways that the performance of this music can take place. We study briefly the whole output of Xenakis’ piano works (solo, concerto, chamber music, piano in the orchestra), then we explore each of the composer’s main concepts, in order to establish their connection to the pianistic language in four major works for piano : Herma, Synaphaï, Evryali, Mists. For each one of these works, we first perform an analysis, then we propose a pianistic approach aiming at the preparation and the performance.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.