Le genre canción chez Luis de Pablo. Tradition et renouveau

par Daniel Lorenzo Rubio

Thèse de doctorat en Musique et musicologie

Sous la direction de Jean-Marc Chouvel.

Soutenue le 13-12-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le jury était composé de Marta Cureses de la Vega, Yvan Nommick, Louis Jambou.


  • Résumé

    Le compositeur espagnol Luis de Pablo a écrit nombre de pièces pour voix soliste et instruments, basées sur des textes poétiques, qui ont été fort peu étudiées.À tous les points de vue, ces oeuvres ne constituent pas un corpus homogène. À travers quatre axes analytiques (forme, timbre et instrumentation, vocalité et mélodie, sémantique et texte) correspondant aux quatre chapitres centraux, ce travail essaie de cerner à quel genre elles se rattachent et quel type de relation elles entretiennent avec le Lied, la mélodie ou la canción. Ces pièces vocales « de chambre », occasion privilégiée de rencontre avec la poésie, « émanent » d'un texte avec lequel elles entretiennent un rapport tout à fait spécifique. L’une de nos hypothèses est que l’on peut peut-être y déceler une influence « madrigaliste ».Cette thèse ambitionne in fine de resituer l'ensemble de ces oeuvres dans le parcours esthétique du compositeur, ainsi que dans leur contexte spatio-temporel à la fois espagnol et européen.La thèse aborde aussi d'autres questions subsidiaires, comme le rôle que joue la langue espagnole dans cette production, la capacité de la musique de transmettre une idée extra-musicale et la nette intertextualité qui se dégage d’une partie de ces pièces. Ce travail s’appuie dans son intégralité sur la voix personnelle du compositeur (recueillie dans des entretiens inédits, réalisés à Madrid de juillet 2011 à juin 2012).

  • Titre traduit

    The genre canción in Luis de Pablo's work. Tradition and renewal


  • Résumé

    Spanish composer Luis de Pablo is author of a number of works for solo voice and instruments (usually small instrumental ensembles), based on poetic texts, which is one of his less studied features of his oeuvre.From any point of view, these works are not a homogeneous group. Departing from four analytical perspectives (form, timbre and instrumentation, voice emission and melody, and semantic and text) which correspond to the four central chapters, this thesis seeks to answer the question of their identity as a musical genre and their relationship to Lied, mélodie and canción. As a music that « emanates » from a text, these « chamber » vocal pieces, meeting place par excellence with poetry, present in every level and parameter, a specific relationship to the text. We will try to elucidate a possible influence of madrigalisms in this relationship. The present thesis finally ambitions to place these works in the overall evolution of the composer and in the Spanish and European context.The thesis approaches also other questions like the role of Spanish language, the capacity of music to convey an extramusical idea and the high level of intertextuality in some of these works. This thesis uses along the exposition the personal voice of the composer (collected through our own unpublished interviews which were made in Madrid from July 2011 to June 2012).


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.