Étude de la production et de la diffusion des tabatières et des objets de luxe à Paris sous Louis XV et Louis XVI. L’exemple de l’atelier des orfèvres Ducrollay, Drais et Ouizille

par Vincent Charles Bastien

Thèse de doctorat en Histoire des arts décoratifs (XVIIIe siècle)

Sous la direction de Alain Mérot.

Soutenue le 29-11-2013

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris) .

Le jury était composé de Christine Aribaud, Gérard Mabille, Patrick Michel.


  • Résumé

    La tabatière était sous les règnes de Louis XV et Louis XVI un accessoire indispensable des hommes et des femmes du 18ème siècle. Les orfèvres parisiens Ducrollay, Drais et Ouizille étaient spécialisés dans la fabrication de bijoux en or, de tabatières et d’objets d’art exceptionnels. À partir de l’exemple de ces trois ateliers d’orfèvrerie, après avoir étudié la biographie de chacun, nous définissons le rôle des orfèvres-joailliers, étudions les différents procédés de fabrication. Une telle production oblige à recourir à de nombreux sous-traitants spécialisés : dessinateurs, ornemanistes, ciseleurs, émailleurs, lapidaires, miniaturistes. Pour comprendre la diffusion commerciale de ces précieuses boîtes nous détaillons les différents acheteurs : l’administration royale des Menus-Plaisirs, le ministère des Affaires étrangères, les rois et les princes français et étrangers, mais aussi les commandes des grands collectionneurs du siècle des Lumières. Pour comprendre l’évolution technique et stylistique de ces objets, nous avons catalogué l’ensemble des pièces actuellement connues et plusieurs dessins inédits. La rédaction de ce mémoire s’appuie sur une bibliographie et une documentation très abondante de sources manuscrites, d’actes notariés et de mémoires retrouvés dans de nombreux fonds d’archives.

  • Titre traduit

    Study of the production and distribution of snuffboxes and objects of arts precious in Paris under Louis XV and Louis XVI. The example of the goldsmith’s workshops : Ducrollay, Drais and Ouizille


  • Résumé

    The snuffbox was during the reigns of Louis XV and Louis XVI an essential accessory for men and women of the 18th century. The Parisian goldsmiths Ducrollay, Drais and Ouizille were specialized in the manufacture of gold jewelry, gold boxes and exceptional works of art. From the example of these three goldsmiths’ workshops, after studying the biography of each, we define the role of goldsmiths, jewelers, studying the different manufacturing processes. One this production requires use of many specialized subcontractors: designers, ornamentists, engravers, enamelers, lapidaries, miniaturists. To understand the commercial distribution of these precious gold snuffboxes we discuss the different buyers: the royal administrative body called The Menus-Plaisirs, The Ministry of Foreign Affairs, kings and princes French and foreign, but also demand of the great collectors of the Enlightenment period. So as to understand the technical and stylistic evolution of these objects, we have cataloged all the pieces currently known as well as many drawings, some of them previously unpublished. The writing of this thesis is based on a bibliography of published material as well as on a substantial quantity of manuscript documentation, including official documents and goldsmiths' invoices from a number of different private and public sources.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 29-11-2018

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.