La chanson d’auteur dans la société italienne des années 1960 et 1970 : une étude cantologique et interculturelle

par Céline Pruvost

Thèse de doctorat en Études italiennes

Sous la direction de Andrea Fabiano.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat analyse un objet culturel spécifique, la chanson d’auteur en Italie, entre 1958 et 1980. L’approche méthodologique choisie, la cantologie, consiste à croiser des analyses de texte, de musique et d’interprétation. L’étude s’intéresse également aux liens entre les chansons et le contexte culturel et social italien, ainsi qu’aux influences d’autres cultures, à travers les chansons francophones et anglophones.La première partie apporte une série de repères. Retracer l’émergence du néologisme « cantautore » et de l’expression « chanson d’auteur » permet de définir précisément le champ de l’étude. Une mise en perspective historique est complétée par des éléments géographiques et biographiques sur les auteurs du corpus. La deuxième partie rassemble des réflexions d’ordre méthodologique et esthétique, en proposant une synthèse d’approches innovantes et pluridisciplinaires qui permettent de ne pas réduire l’étude de la chanson à celle de son texte, et d’éviter ainsi l’assimilation encore trop fréquente avec la poésie. Une analyse comparée de traductions chantables et non-chantables démontre que l’écriture musicale conditionne profondément l’écriture textuelle. La troisième partie analyse les principales innovations introduites par les cantautori : l’évolution des contenus thématiques est d’abord mise au regard des évolutions législatives italiennes, pour aller ensuite vers une focalisation sur l’intérieur de la forme chanson, complétée par une étude de l’agencement des chansons entre elles. Ce cheminement débouche sur l’analyse d’interactions du genre chanson avec d’autres langages, à travers des formes incluant l’image, comme le cinéma ou l’opéra rock.

  • Titre traduit

    Songs by singer-songwriters in the Italian society in the 1960s and 1970s : a cantological and intercultural study


  • Résumé

    This doctoral thesis analyzes a specific cultural object, the songs by singer-songwriters in Italy, between 1958 and 1980. The chosen methodological approach, cantology, consists in crossing analysis of text, music and interpretation. The study also looks at links between songs and Italian cultural and social context in which they were created, as well as and influences from other cultures, with francophone and anglophone songs.The first part provides a series of benchmarks to seize this object. Redrawing emergence of the neologism "cantautore" and expression "canzone d’autore" allows to precisely define the field. Historical perspective is given, as well as geographical and biographical elements regarding the authors of the corpus. The second part gathers methodological and aesthetic reflections, by offering a synthesis of innovative and multidisciplinary approaches which allow not to reduce the study of the song to that of its text, thus avoiding yet too frequent assimilation with poetry. An analysis comparing singable and non-singable translations shows how writing music deeply affects writing texts. The third part analyzes the major innovations introduced in the song in these two decades : at first considering thematic content changes with regard to the Italian legislative changes, then focusing inside of the song, and finally studying the layout of these songs. This path leads to the study of song genre interactions with other languages, through forms including image, such as film or rock opera.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.