L’Aquila : une ville dans le royaume de Naples. Les rapports politiques entre cité et monarchie dans le Sud italien à la fin du Moyen Âge (1467-1503)

par Pierluigi Terenzi

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Élisabeth Crouzet-Pavan et de Andrea Gamberini.

Soutenue le 14-10-2013

à Paris 4 en cotutelle avec l'Università degli studi (Milan, Italie) , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Jeux et enjeux des pouvoirs Ve-XVe siècle (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les rapports politiques entre villes et monarchie dans le royaume de Naples à la fin du Moyen Âge, à travers le cas de L’Aquila.Dans le premier chapitre, j’analyse la structure institutionnelle de la ville et ses changements entre le XIVe et le XVe siècle. Ensuite j’examine les modalités de fonctionnement des institutions, c’est-à-dire les moyens utilisés par l’élite politique pour gouverner la ville et se maintenir au pouvoir.Dans le deuxième chapitre je prend en considération les secteurs sociaux politiquement importants (marchands, notaires, legum doctores) et je considère le problème de l’aristocratie urbaine. Dans la seconde partie j’analyse l’élite politique de la ville.Dans le troisième chapitre j’examine la figure du comte de Montorio Pietro Lalle Camponeschi, dont j’étudie les éléments du pouvoir féodal, de l’hégémonie sur la ville et du conditionnement dans les rapports avec la monarchie. En outre je prends en considération son rôle en tant que leader de faction.Le quatrième chapitre est dédié aux formes de démonstration de la fidélité, aux relations entre système fiscal urbain et fiscalité monarchique, aux rapports entre justice urbaine et justice royale, aux réseaux diplomatiques de la ville et à la circulation des citoyens dans les offices du royaume.Dans le dernier chapitre j’analyse deux aspects des rapports ville-monarchie. La première partie est dédiée au capitaine royal, dont on examine les pouvoirs et la dialectique avec les citoyens et la monarchie. La seconde partie est dédiée à la mission du lieutenant royal Antonio Cicinello (1476), qui fut la première intervention directe de la monarchie dans la vie politique locale.

  • Titre traduit

    L’Aquila and the Kingdom of Naples. Political Relations between Town and Monarchy in Late Medieval Southern Italy (1467-1503)


  • Résumé

    This PhD thesis concerns the politic relations between towns and monarchy in the Kingdom of Naples at the end of the Middle Ages, by the case study of L’Aquila.In the first chapter I analyze the institutions of the town and their changes between 14th and 15th centuries. Thereafter I examine the political processes of the institutions, that is the ways the local elite used to rule the city and to preserve its power.In the second chapter I consider the social groups which had a political importance (merchants, notaries, legum doctores) and the problem of the urban aristocracy. In the second part of the chapter I analyze the local elite.In the third chapter I examine the figure of Pietro Lalle Camponeschi, count of Montorio, his feudal power, his hegemony in the city and his ability to influence the relations between town and monarchy. Moreover I consider his role as leader of a faction.The fourth chapter focuses on the ways of demonstrating fidelity, the relations between urban fiscal system and royal fiscal system, those between urban justice and royal justice, the diplomatic network of the town and the flows of citizens in the royal administration.In the last chapter I analyze two aspects of the town-monarchy relations. The first part is about the power of the royal captain and the dialectic between this public official, the citizens and the monarchy. The second part concerns the mission of the royal lieutenant Antonio Cicinello (1476), which was the first direct intervention of the monarchy in the local political life.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.