L’éclosion de l’éloquence latine et russe au XVIIIe siècle en Russie et son rôle dans l’évolution du poème héroïque russe

par Albina Driller

Thèse de doctorat en Études slaves

Sous la direction de Laure Troubetzkoy.

Le jury était composé de Stéphane Viellard, Andreas Schönle, Rodolphe Baudin.


  • Résumé

    L’aetas ciceroniana, l’âge d’un nouveau style de culture à dominante oratoire, est né en Italie avec Petrarque et s’est prolongé en France au XVIe siècle grâce à un renouveau des disputes sur l’art oratoire et des définitions du meilleur style. L’éclosion de l’éloquence latine en Russie, due à l’activité pédagogique de Théophane Prokopovitch, professeur dès 1705 à l’Académie de Kiev, contribue à la longévité de cette culture. Héritière du discours sur l’imitatio des modèles antiques, caractéristique de la traditon humaniste, la doctrine poétique de Prokopovitch relie l’éloquence à l’usage de l’éthos et à la pratique de l’imitatio de Cicéron et de Virgile, en latin comme en vulgaire. L’évolution du poème héroïque montre la persistence du système des valeurs propre à l’éloquence fondée sur le principe éthique de la coïncidence du dire et du faire. L’ajout aux poèmes de préfaces et de dédicaces dans lesquelles les poètes expriment leurs opinions concernant les propriétés du meilleur style permet la complémentarité entre la théorie et la pratique.Une différence spécifique marque le style de chaque auteur héroïque. Prokopovitch, Kantemir, Lomonossov, Trediakovski, Kheraskov adaptent leur style aux lois génériques du poème héroïque. En rattachant l’éthos encomiastique à l’éthos personnel, les poètes abordent chacun à sa façon l’éloge du monarque. Ils imposent ainsi leur perspective personnelle à la représentation historique et font transparaître un moi qui émet des jugements de valeur.

  • Titre traduit

    The flowering of Latin and Russian eloquence in 18th century Russia and its role in the evolution of the Russian heroic poem


  • Résumé

    The aetas ciceroniana, the age of a new cultural style dominated by oratory was born in Italy with Petrarch and continued through the 16th century in France as a result of the renewal of disputes about oratorical art and ways of defining good style. The flowering of the Latin eloquence in Russia, which took place thanks to the pedagogical activity of Theophan Prokopovich, professor from 1705 at the Kiev Academy, contributed to the longevity of this culture. Heir to the discourse about the imitatio of the ancient models, characteristic of the humanist tradition, Prokopovich’s poetic doctrine associates eloquence with the use of the ethos and the practice of the imitatio of Cicero and Virgil, both in Latin and in the vernacular. The evolution of heroic poem attests to the persistency of the system of values proper to eloquence which is founded on the ethical principle of the conjunction of words and action. Theory and practice complement each other by addition to the poems of prefaces and dedications in which poets express their opinions about the nature of good style.The heroic style of each author manifests a specific difference. Prokopovich, Kantemir, Lomonosov, Trediakovsky and Kheraskov adapt their style to the generic features of the heroic poem. By joining the encomiastic ethos and the personal ethos, the poets approach each in his own way the encomium of the monarch by imposing their personal perspective on the representation of history, while making personal judgement apparent.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.