Le premier Huysmans et les critiques de son temps (1874-1883)

par Francesca Guglielmi

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de André Guyaux et de Valeria De Gregorio Cirillo.

Le président du jury était Per Buvik.

Le jury était composé de André Guyaux, Valeria De Gregorio Cirillo, Marco Modenesi.


  • Résumé

    De son vivant Huysmans a fait l’objet de critiques contradictoires et de vives polémiques. En proposant un ensemble de plus de 300 articles, qui illustrent les premières réactions de la critique devant son œuvre, du Drageoir à épices (1874) à À vau-l’eau (1882), cette thèse tente de dégager les principaux thèmes auxquels s’attachent les commentateurs et les sujets qui les opposent.La première notoriété de Huysmans est le fruit de son engagement dans la bataille naturaliste. Son étude sur L’Assommoir, publiée dans L’Actualité de Bruxelles en 1877, et sa contribution aux Soirées de Médan, en 1880, montrent son adhésion à la nouvelle école. Et la critique ne manque pas de situer ses premiers écrits dans le sillage de Goncourt et de Zola.Si quelques critiques reconnaissent le talent de Huysmans, d’autres le discréditent. Son style, qui séduit les uns, choque les autres. De nombreux chroniqueurs condamnent l’immoralité de Marthe, déplorent la présence de motifs scatologiques dans Les Sœurs Vatard, En ménage et Sac au dos, déprécient En ménage et À vau-l’eau pour l’absence d’intrigue et la vision pessimiste qui s’en dégage.Rares sont les commentaires sensibles aux aspects novateurs de son œuvre, à la promesse d’un affranchissement par rapport à l’esthétique naturaliste, et au fait que Huysmans réussit à se distinguer en réalisant sa double ambition : se faire connaître et conserver son autonomie.

  • Titre traduit

    The first Huysmans and the critics of his time (1874-1883)


  • Résumé

    During his lifetime, Huysmans was the object of varied and sometimes controversial criticism. By proposing more than 300 articles that illustrate the critics’ first reactions to Huysmans’s work, from Drageoir à épices (1874) to À vau-l’eau (1882), this thesis aims to identify the main themes presented by critics and those who oppose them.Huysmans first came to prominence thanks to his commitment to the naturalist cause. His study of L’Assommoir, published in L’Actualité of Brussels in 1877, and his contribution to the Soirées de Médan, in 1880, are evidence of his belonging to the new school, and critics would soon enough place Huysmans’s first texts in the footsteps of Goncourt and Zola.If a number of critics appreciate Huysmans’s talent, many others discredit him. His style, seductive for some, can be shocking for others. Many chroniclers condemn the immorality of Marthe, deplore the presence of scatological motifs in Les Sœurs Vatard, En ménage and Sac au dos, and even depreciate En ménage and À vau-l’eau for their lack of intrigue and their pessimistic points of view.Few are the comments which recognize the innovative aspects of his work, the promise of emancipation from the naturalist aesthetic and the fact that Huysmans distinguishes himself by reaching his double ambition: being both well-known and keeping his autonomy.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.