Dernières œuvres, style tardif ? : Différentes voies d'écriture finale à travers l'exemple de cinq écrivains hispano-américains du XXe siècle

par Mathilde Silveira

Thèse de doctorat en Études romanes/Espagnol

Sous la direction de Eduardo Ramos-Izquierdo.


  • Résumé

    Si, en littérature, le début scelle l’entrée dans un univers, la fin, lexicalement, porte toujours en elle à la fois la clôture et l’intention. Nous nous intéressons ici aux œuvres conclusives, aux textes qui ferment l'œuvre des auteurs. La narration y met en marche un mécanisme d’achèvement, de récapitulation – voire de déconstruction – de l’œuvre. Nous avons choisi d'étudier cinq auteurs (Reinaldo Arenas, Julio Cortázar, Juan Carlos Onetti, Augusto Roa Bastos et Ernesto Sábato) comme autant de voies différentes de tirer leur révérence littéraire. On examinera les différents chemins et modalités possibles de cette écriture finale. Dans ce travail, nous avons tenté de clarifier la notion d’« écriture testamentaire », souvent trop floue. Les propositions théoriques d’Edward Said autour du « style tardif » ont représenté une orientation importante à la délimitation de la notion. Le « tardif », par ses positionnements parfois radicaux, est ainsi venu secouer et questionner les caractéristiques plus vagues du « testamentaire » pour en dessiner, à travers des constantes et des variantes, une notion voisine et complémentaire.

  • Titre traduit

    Last works, late style? Five different ways of final works through the example of five Latin American authors of the 20th century


  • Résumé

    Beginnings and ends are always decisive in literature as they represent the entrance to a universe and its closing. We chose here to study the last works of five important Latin American authors of the 20th century (Reinaldo Arenas, Julio Cortázar, Juan Carlos Onetti, Augusto Roa Bastos and Ernesto Sábato) as different ways to close their own work, using various modalities of final writing. The main focus of our attention will be on those various closing modalities. To illustrate the complexity of the notion, we will have to categorize it, from mechanism of fulfillment, completion, recapitulation – or even demolition - of the work. Edward W. Said’s theory on “late style” will help us to define and clarify the notion through its permanent features and variations.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.